Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Logo GroupeFGPCFGUAC

Lu sur http://www.frontdegauche-pcfguac-idf.org/

Budget 2011 du STIF[1] : l’urgence de nouveaux financements pour les transports en commmun

Le Conseil d'administration du STIF, réuni aujourd'hui[2], examinait son budget pour 2011.

D'un montant de plus de 5 milliards d'euros, ce budget est conséquent et va permettre de réaliser des projets importants : amélioration de la qualité de service, renouvellement des infrastructures et du matériel roulant, offre nouvelle, fusion des zones 5 et 6 et gratuité pour les jeunes en insertion. Nous nous félicitons particulièrement de l'adoption de ces deux mesures de justice sociale et territoriale que nous portons depuis des années.

Toutes ces mesures sont très importantes et vont contribuer à améliorer le quotidien dans les transports en commun.

Néanmoins, et malgré ses beaux discours en faveur d’un métro performant (« Grand Huit »), le gouvernement n’apporte toujours aucun engagement financier conséquent et refuse de débloquer les financements nécessaires pour réaliser les projets élaborés démocratiquement entre la Région et les départements.

Ces financements existent : l’harmonisation par le haut du versement transport rapporterait 800 millions par an. L’affectation du Fonds d’aménagement de la Région Île-de-France (FARIF) à la Région rapporterait, elle, 170 millions par an.

Le groupe Front de gauche PCF-GU-AC veut contribuer à créer les conditions d’un rapport de forces avec le gouvernement pour obtenir des financements justes et à la hauteur des besoins.

C’est pourquoi Laurence Cohen n’a pas participé au vote de ce budget 2011. En l’état, faire peser sur les usagers et les collectivités territoriales une hausse de 2,7 % est une solution à court terme. Nous pensons que des avancées sont encore possibles d’ici juin.

« Au moment où les débats publics sur un futur réseau de métro se tiennent, au moment où la Loi de Finances rectificative est débattue, le gouvernement doit assumer ses responsabilités dans le financement des transports publics d'Île-de-France afin d’améliorer le quotidien des usagers. » a affirmé Laurence Cohen.

C'est dans ce sens que, sur la proposition de Laurence Cohen, un vœu de la majorité a été adopté pour que s’engage une mobilisation collective afin d'exiger du gouvernement ces ressources nouvelles ainsi que le financement du Plan de Mobilisation régional.



[1] Syndicat des transports d’Ile de France, d’abord présidé par l’Etat puis par la Région depuis 2004;

[2] 8 décembre;

Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :