Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FTgaucherégionales
Une solidarité entre tous les territoires

Nous voulons développer les solidarités et les complémentarités entre territoires dans le prolongement des grands objectifs du SDRIF[1]:rééquilibrer les pôles de développement, promouvoir la ville compacte et lutter contre l’étalement urbain, rapprocher habitat- emploi et formation, organiser des bassins de vie, développer les surfaces réservées aux activités agricoles, y compris dans les espaces urbanisés, prioriser le logement social, développer les équipements de services publics. Nous proposons :


La définition de critères pour une politique de contractualisation avec les communes, les communautés d’agglomération, les territoires pour une aide de la Région conditionnée à la création de logements sociaux, au potentiel fiscal et financier des territoires concernés.


Un plan pour désenclaver les quartiers populaires : équipements et services publics partout accessibles et de qualité (stations du réseau ferré, missions locales, lycées et bibliothèques, crèches, centres de santé et IVG, maisons de la justice et du droit...), lutte contre l’habitat insalubre et rénovation thermique, soutien au tissu associatif.


Un plan de soutien (technique et financier) aux collectivités locales franciliennes souhaitant revenir à la gestion directe de leurs services publics d’environnement (eau, déchets). Repenser l’économie du traitement des déchets avec l’objectif de réduire de 20% dans la durée du mandat la quantité de déchets produits.


Un plan de développement de la pratique sportive et à l’enseignement de l’EPS : schéma régional des installations sportives, dotation annuelle proportionnelle au nombre d’élèves pour chaque lycée, aide financière à leurs déplacements et transports, commission régionale permanente travaillant avec tous les acteurs du mouvement sportif.


Un plan de renforcement de l’accueil de la petite enfance par le soutien à la création de 100 000 places en crèches et halte-garderies publiques.


Des processus participatifs pour interpeller la Région, valider les grands projets, contrôler leur mise en œuvre. Droit de recours aux référendums d’initiative citoyenne.

campagneelargie
Un mode de production pour répondre à nos besoins

Nous refusons l’orientation des richesses créées vers les marchés financiers, la délocalisation des productions, la déresponsabilisation des entreprises par l’octroi d’aides publiques sans contrôle, qui toutes renforcent la précarité, le chômage et dégradent l’environnement. Nous agirons pour que la Région contribue à réorienter l’argent par une maîtrise publique du crédit et une application de critères stricts pour les aides publiques, développer les productions en donnant la priorité aux besoins sociaux et environnementaux et en favorisant les circuits courts, à créer un service public de l’emploi et de la formation. Nous proposons :


Un plan de mobilisation régional visant la création d’emplois dans les filières répondant aux nécessaires réorientations impliquées par la relocalisation de l’économie (éco-construction, transport public…).


Un fonds régional pour l’emploi et la formation organisant une sélectivité du crédit et des aides aux entreprises selon les critères suivants : empreinte écologique, part des CDI, refus des horaires fractionnés, réduction du temps de travail, égalité homme-femme, lutte contre les discriminations à l’embauche et dans l’emploi, mode de décision au sein de l’entreprise et échelle de salaires. Aucune aide publique ne sera accordée à une entreprise qui licencie.


Notre opposition au démantèlement de l’AFPA passe par la mise en place de dispositifs permettant de sortir la Formation professionnelle des logiques de mises en concurrence et d’encadrer les formations avec des structures d’évaluation de la qualité et de la pertinence des formations (élus, bénéficiaires, organismes et représentants des organisations syndicales).


Un plan de soutien à l’industrie (notamment à l’innovation industrielle – nouvelles technologies de l’énergie, motorisation propre, isolation du parc ancien des bâtiments ...) et aux productions agricoles ( notamment paysanne et biologique) en donnant la priorité aux besoins sociaux et environnementaux et en favoriser les circuits courts dans la réponse aux besoins des franciliens.


Un développement de l’économie sociale et solidaire pour une économie territoriale plus attractive. Des outils pour faciliter la reprise par ses salariés d’une entreprise menacée de fermeture. Un soutien juridique et financier aux CE ou directement aux salariés en cas de non respect de la loi ou du code du travail par l’entreprise.


Une «Charte régionale des stages et de l’apprentissage» pour encadrer la pratique des stages en entreprises et l’apprentissage.


La promotion de la démocratie à l’entreprise: nouveaux droits et pouvoirs d’intervention des salariés et de leurs représentants sur les choix, y compris stratégiques, des entreprises.

[1] Schéma Directeur de l’Ile de France

Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :