Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ecusson-malakoff.jpg

CONSEIL MUNICIPAL DE MALAKOFF

Séance du 28 mai 2010

 

Vœu pour un débat public sur

le financement de la retraite à 60 ans à taux plein

 

 

Vieillissement de la population, part des actifs en constante diminution par rapport aux retraités, déficits : le Gouvernement, relayant le discours du MEDEF, présente comme inéluctable l’allongement de la durée de cotisations au-delà de 42 ans après 2020 ou le recul de l’âge légal de départ à la retraite à 62, 63 voire 65 ans. Mais il passe sous silence une question centrale, celle de l’emploi et du partage des richesses créées qui sont des variables pourtant déterminantes en matière de financement de la protection sociale.

 

Le Gouvernement, après avoir fait traîner en longueur la présentation des axes de sa réforme, annonce par la voix d’Eric Woerth, Ministre de l’Emploi, que celle-ci s’appliquerait à partir de janvier 2011, tout en prétendant mener un processus de concertation.

 

Le Conseil municipal de Malakoff, réuni le 28 mai,

 

Considérant que le gouvernement a décidé d’en finir avec la retraite à 60 ans, une conquête sociale de près de 30 ans,

 

Considérant que le Président de la République s’était engagé à « ne pas passer en force » sur la réforme des retraites, 

 

Considérant que toutes les enquêtes d’opinion convergent pour constater l’attachement majoritaire des salariés à cette conquête sociale,

 

Considérant que les réformes «pour sauver les retraites » menées depuis 1993 ont aggravé la situation avec un niveau des pensions en diminution d’environ 20%, entraîné des inégalités accrues entre les revenus des hommes et des femmes, un allongement de la durée de cotisations qui s’attaque de fait au droit effectif à la retraite à 60 ans,

 

Considérant que les jeunes entrent de plus en plus tard dans la vie active et que les salariés sont poussés hors du marché du travail bien avant 60 ans,

 

Considérant que les mesures avancées par le gouvernement pour résoudre le problème de financement du système de retraite seront insuffisantes selon ses propres prévisions,

 

Considérant que la capitalisation, présentée en « complément » de la répartition, est un risque et un  gâchis car ces fonds capitalisés par l’épargne individuelle, soumis aux aléas de la rentabilité financière, étant autant de cotisations en moins pour le système de retraite solidaire,

 

Considérant que ce qui menace les retraites, ce n’est pas l’allongement de l’espérance de vie, c’est le niveau du chômage et de la précarité,

 

 

Le Conseil municipal de Malakoff se prononce

 

Pour la relance de l’emploi, la formation et les salaires pour solidifier les caisses de protection sociale et de retraite : 100 000 emplois, ce sont 2 milliards de cotisations sociales en plus.

 

Pour la recherche de nouvelles ressources : La totalité des exonérations fiscales et sociales, certains avantages fiscaux indus accordés à une certaine épargne par capitalisation représentent 140 milliards d’euros chaque année. Si les revenus financiers participaient au financement de la protection sociale, il n’y aurait aucun déficit. Cela rapporterait au moins 22 milliards d’euros. La fin des exonérations de cotisations patronales rapporterait 30 milliards d’euros.

 

 

Estimant que l’avenir du système de retraite est un enjeu de civilisation qui ne peut se décider sans l’avis des citoyens ; que des propositions existent pour assurer un système pérenne de retraite par répartition,

 

 

Le Maire et les élus de Malakoff

 

Soutiennent et participent au Collectif local « Touche pas à ma retraite » ouvert à tous ceux et toutes celles qui veulent agir et construire la riposte aux attaques contre la retraite,

 

Soutiennent et font leur, son exigence et celle de très nombreuses organisations, associations, collectifs dans tous le pays, d’un grand débat public et d’un référendum sur le financement de la retraite à 60 ans à taux plein.

 

Appellent les citoyens et les salariés de Malakoff à agir pour stopper le projet du gouvernement et exiger l’organisation de ce débat citoyen.

 

 

Ce vœu a été adopté par la seule majorité municipale, élus communistes, anti-libéraux, citoyens, élus socialistes. Les représentants de l’UMP et du MODEM ont voté contre.

 

Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :