Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

undefined

Le 14 février 2008

Monsieur le Président de la République,

Pour la troisième fois, les 89 salariés de l’usine AREVA T&D Montrouge, leurs familles et leur syndicat s’adressent à vous car ils sont dans une situation critique et très inquiétante !

La Direction d’AREVA T&D persiste en effet dans sa volonté de fermeture du site avec pour conséquence la suppression des 89 derniers emplois.
Cette décision vient s’ajouter aux différentes disparitions d’entreprises sur la ville de Montrouge et sur le département des Hauts-de-Seine.

Malgré l’opposition des organisations syndicales locales et départementales, malgré les interventions de M. METTON Maire de Montrouge et Conseiller Général des Hauts-de-Seine, de tous les Maires de la circonscription, du Député et du Sénateur, des commerçants et des habitants de la ville, malgré l’intervention de Mme LAGARDE, Ministre de l’Economie et de l’Industrie que vous aviez diligentée pour l’étude de ce dossier, la direction d’AREVA maintient, envers et contre tous, sa décision de fermer cette usine, laquelle fait également appel à 109 entreprises pour les opérations de sous-traitance et maintenance du Site.

Sur la ville de Montrouge, tous sont touchés, les commerçants comme les artisans, car les salariés consomment dans la ville où ils travaillent. Plus de 120 commerces ont fermés entre 1990 et 2007 entraînant la disparition de 40% des salariés qui travaillaient dans ce secteur sur la ville de Montrouge. Les habitants seront touchés à plus d’un titre par cette fermeture, car la taxe professionnelle ne sera plus versée à la commune, avec comme conséquence une augmentation de la fiscalité locale, ce qui conduira à une baisse du niveau de vie des habitants. La disparition des entreprises industrielles sur la région est dramatique car elle prive les forces vives, dont la jeunesse, de cette localité et du département de toute perspective d’emplois au moment même où elles en ont le plus besoin.

Monsieur le Président de la République, nous faisons appel à vous à plus d’un titre :

• Parce que, lors de vos récents déplacements, vous avez grandement aidé AREVA à remporter d’importants contrats,
• Parce que le groupe AREVA est constitué à plus de 90% de capitaux publics et qu’à ce titre, vous, la plus haute Autorité de l’Etat, avez votre mot à dire,
• Parce que la viabilité de notre entreprise a été démontrée dans le rapport du cabinet d’expertise comptable SECAFI ALPHA,
• Parce que, l’ancien Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine que vous avez été, a certainement conservé quelque attachement pour ce département.

C’est pour toutes ces raisons, Monsieur le Président de la République, que les 89 salariés de l’usine AREVA, leurs familles et les habitants de Montrouge, vous prient d’agir auprès de la Direction d’AREVA pour infléchir leur décision de fermeture en vue du maintien du site de Montrouge et de ces 89 emplois, portant ainsi un coup d’arrêt à la désindustrialisation du département.

Nous ne doutons pas de l’intérêt que vous porterez à notre courrier et nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre profond respect.

L’Assemblée Générale des salariés d’AREVA T&D Montrouge.
Le Syndicat CGT AREVA T&D Montrouge
51, Avenue Jean Jaurès
92120 Montrouge

Pour signer la pétition, voir http://ce.areva.montrouge.free.fr/

 

Voir ; AREVA- Montrouge (re-suite) : réponse de M-H Amiable à la réponse du gouvernement
Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :