Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

undefined

MARIE-HÉLÈNE AMIABLE

DÉPUTÉE DES HAUTS-DE-SEINE

MAIRE DE BAGNEUX

 

Déclaration

Voir AREVA-Montrouge- (suite) : question écrite de M-H AMIABLE à Mme LAGARDE

 

Bagneux, le 28 février 2008

Areva T&D : réaction à la réponse du gouvernement

La Ministre de l'économie, des finances et de l'emploi, Christine Lagarde, m'a fait parvenir la réponse à la question écrite que j'avais déposée en décembre dernier. Les arguments utilisés dans cette réponse appellent une réaction sur plusieurs points.

La Ministre évoque la mise en place d'un nouveau management et l'élaboration d'un plan de restructuration pour améliorer la rentabilité économique du site. Elle ajoute que « ces efforts se sont révélés insuffisants ». Effectivement, les salariés de l'usine ont accepté toutes les directives pour mettre en place ce plan, même s'ils leur en coûtaient. Et les efforts ont payé contrairement à ce qu'affirme la ministre. Areva T&D attendait un million d'euros de perte en 2007, mais au troisième trimestre celles-ci ne s'élevaient qu'à 123 000 euros, soit presque neuf fois moins que les prévisions ! Au lieu de vouloir fermer le site à tout prix, la direction d'Areva T&D devrait tenir compte des résultats de ce plan de redressement.

La Ministre souligne également qu'Areva T&D a procédé à un redéploiement industriel, a recentré les unités de productions sur leurs métiers, avec « les investissements nécessaires pour assurer leur pérennité et en faire des centres d'excellence ». Cependant, un rapport d'experts souligne que très peu d'investissements ont été consentis à Montrouge. En revanche, les unités indiennes et allemandes ont vu leurs moyens de production augmenter considérablement.

Contrairement à ce qu'affirme Madame Lagarde, d'autres solutions, comme l'aggrandissement de l'usine ou son réaménagement, n'ont pas été envisagés. Une concertation avec les organisations syndicales aurait peut-être permis de trouver d'autres alternatives pour développer l'usine.

Enfin, la Ministre répond que la société Ritz fournit les marchés d'Europe centrale, de Scandinavie et d'Allemagne, et que l'unité de Montrouge intervient en France, en Belgique, au Royaume-Uni, en Asie mineure et au Moyen-Orient. Qui fournira donc ces marchés dorénavant si ce n'est Ritz ? Il est utile de préciser que la fabrication d'une bonne partie du carnet de commande a d'ores et déjà été transférée vers les unités de ce groupe.

Madame Lagarde déclare que l'intervention du gouvernement « a participé à restaurer un climat de confiance entre les parties ». Les organisations syndicales m'ont témoigné des nombreuses difficultés qu'elles rencontraient lors des discussions avec la direction. Les négociations ont pris un retard considérable et la direction fait pression pour maintenir la date de clôture du Livre III. Les salariés ont écrit une lettre ouverte au Président de la République, leur demandant de les recevoir afin de trouver une solution. Je ne qualifierais pas ce climat de serein ou confiant.

Rappelons enfin que la direction d'Areva T&D refuse toujours de communiquer sur les coûts de la fermeture de l'unité de Montrouge. Pourquoi ce manque de transparence ?

undefined








Voir AREVA-Montrouge- (suite) : question écrite de M-H AMIABLE à Mme LAGARDE
Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions

Partager cet article

Repost 0