Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Etudiants.jpg

Voir l’état de la mobilisation au 13 novembre sur http://www.unef.fr/delia-CMS/une/article_id-2208/topic_id-160/de-premieres-avancees-qui-doivent-en-appeler-d'autres.-l'unef-appelle-les-etudia.html

 

Alors que la ministre de l'Enseignement Supérieur commence à faire des annonces, la grogne étudiante continue à s'amplifier. Retour sur l'état des mobilisations.

Des annonces qui marquent une première prise de conscience des inquiétudes des étudiants

La ministre a annoncé jeudi 8 novembre une rallonge budgétaire supplémentaire de 11 millions d’euros pour le logement étudiant et de 5 millions d’euros pour la revalorisation de la licence, en écho aux priorités portées par l’UNEF. Les 11 millions supplémentaires sur le logement étudiant vont permettre de donner un coup d’accélérateur pour la réalisation des objectifs de construction et de réhabilitations du plan Anciaux pour 2008.

Des annonces très insuffisantes
Cependant, si elles démontrent une prise de conscience des inquiétudes des étudiants, ces annonces sont insuffisantes au regard des attentes des étudiants et des besoins des universités.   Les étudiants exigent également des mesures pour les sortir de la précarité et revaloriser leur pouvoir d’achat. Enfin, les inquiétudes fortes des étudiants sur la loi sur les libertés et responsabilités des universités ne trouvent aucune réponse dans les annonces de la ministre. L’UNEF exige des modifications de la loi et une rallonge budgétaire significative en direction des universités pour garantir le service public.

Une grogne qui continue à s’amplifier
La grogne étudiante s’est encore amplifiée cette semaine (voir état de la mobilisation ci-dessous). Les premières avancées obtenues par la mobilisation démontrent que l’action collective porte ses fruits. L’UNEF appelle les étudiants à continuer à amplifier leur mobilisation pour converger avec les fonctionnaires le 20 novembre dans la rue.

Des réponses d’ampleur doivent être apportées

L’UNEF appelle le gouvernement à prendre conscience de l’inquiétude des étudiants et à annoncer des mesures à la hauteur de la grogne. L’UNEF demande :

• Des modifications profondes de la loi sur l’autonomie des universités, en particulier en revenant sur la composition des conseils d’administration pour garantir la place des élus, en limitant les possibilités de recours à des personnels contractuels, en accompagnant financièrement les compétences nouvelles des universités (réhabilitation des bâtiments avant tout transfert) et en supprimant l’obligation de recours à l’orientation active.
• Une rallonge budgétaire et une programmation pluriannuelle des moyens pour les universités pour pallier au désengagement financier de l'Etat et défendre le service public d'enseignement supérieur
• Un plan pluriannuel de revalorisation de la licence : a
ugmenter les volumes horaires de cours, systématiser les cours en petits groupes, généraliser les cours de langue d'informatique et les modules de projet personnel et professionnel, mettre en place un dispositif de soutien spécial pour les étudiants salariés.
• Une augmentation des aides sociales étudiantes (augmenter les bourses, le nombre de boursiers et faciliter l'accès au logement) dès janvier 2008 pour sortir les étudiants de la précarité.
• Une loi de programmation pour l’amélioration des politiques sociales étudiantes.

Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :