Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les trois « votes utiles ».

Au moment de l’installation de la Cinquième République, F. Mitterrand parlait de coup d’Etat permanent. Nous sommes aujourd’hui sous le régime du chantage (électoral) permanent.

C’était particulièrement vrai pour ce premier tour de la présidentielle. Les trois « votes utiles » ont fonctionné à plein : Macron a siphonné Pécresse, Le Pen a siphonné Zemmour et Dupont Aignan, Mélenchon a siphonné les autres candidats de gauche.

Tout ça pour aboutir au duo de 2017, dont les Français, en majorité, ne voulaient plus.

On ne vote plus pour, mais contre. Dans chaque segment de l’opinion, seules les vraies « têtes dures » ont résisté à l’emballement général en votant pour leurs idées.

Il y a décidément quelque chose de vraiment pourri dans notre système politique. Outre des évolutions sociologiques de fond, cela explique pour une part une nouvelle progression de l'abstention.

Le second tour n’est pas celui de 2017. Le Pen est pour Macron une candidate plus difficile qu’alors car elle a une réserve importante de voix chez Zemmour, chez Dupont- Aignan et chez les LR. Elle est aussi plus dangereuse que l’eut été Mélenchon, le total des voix de gauche étant historiquement très faible.

Chacun prendra ses responsabilités mais il me semble que beaucoup de citoyens choisiront le vote blanc ou l’abstention. C’est d’ailleurs conforme à la préconisation de Mélenchon (pas un seul bulletin pour Le Pen), pas à celle de la plupart des autres candidats de gauche…

J. ALLAIN

11/04/2022

Tag(s) : #Elections
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :