Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Clamart: le droite à la mairie, le logement social en danger
Clamart: le droite à la mairie, le logement social en danger

Lu sur http://clamart-citoyenne.fr/

Je suis les 3F !

Publié le 10/02/2015

Allons-nous devoir bientôt porter ce panonceau à Clamart ? Peut-être….

Le maire UMP de Clamart a annoncé à la fin de l’année dernière qu’il voulait détruire le quartier des 3F. Comme son nom l’indique, ce quartier d’immeubles sociaux appartient actuellement à l’Immobilière 3F, société privée de HLM. S’ajoutent aux immeubles des 3F deux immeubles de Clamart Habitat, les R26 et R27.

Ce « projet » de destruction est une attaque sans précédent envers les locataires des 700 logements visés. Humainement, c’est d’une violence inouïe de prévoir de déstabiliser la vie de tant de personnes, en essayant de justifier cette attaque par une description de la réalité du quartier misérabiliste et indigne.

La population concernée a commencé à se mobiliser, notamment grâce à l’action de l’association de locataires CLCV, qui a déjà réussi à faire signer une pétition à plusieurs centaines de personnes.

Il faut que cette mobilisation continue à se développer et s’appuyer pour cela sur les arguments suivants, qui viennent s’ajouter à ce qui précède : 

-Les deux immeubles de Clamart Habitat (R26 et R27) qui se trouvent devant la station de tramway T6 Georges Pompidou sont sous la responsabilité directe du maire de Clamart, également président de Clamart Habitat. Il peut donc décider de faire partir un à un les locataires : en leur proposant d’autres logements ailleurs, en n’entretenant pas ces immeubles et en ne prenant pas de nouveaux locataires.

Au total, ces immeubles comportent 53 logements. Ils ont été rénovés il y a quelques années et abritent notamment la crèche collective Trivaux (rénovée elle aussi il y a quelques années) ainsi qu’un cabinet vétérinaire utilisé par les habitants du quartier. Certains locataires se sont déjà entendu dire: « ne faites pas de travaux, vous n’allez pas pouvoir rester longtemps »… Cela peut être une rumeur, mais cela montre aussi l’incertitude créée par les propos du maire fin 2014. 

-l’immobilière 3F a fait des travaux et construit de nouveaux bâtiments il y a peu. Comme le disait le site de cette société de HLM quand les immeubles ont été terminés en 2013 :

« Ces bâtiments s’intègrent dans un projet de requalification globale : réhabilitation du patrimoine – 671 logements, dans 9 bâtiments des années soixante -, constructions de 81 nouveaux logements, restructuration des commerces, des espaces extérieurs, des circulations et du stationnement. La transformation du Pavé Blanc est exemplaire de la capacité de 3F de réaliser des opérations de renouvellement urbain en dehors du cadre de l’ANRU, coordonnées avec les projets publics. En particulier, ces nouvelles constructions ouvrent le quartier et lui offrent une façade sur la place Pompidou, elle-même en travaux pour accueillir à l’été 2014 le nouveau tramway T6 Châtillon-Vélizy-Viroflay.

« Outre le traumatisme pour les habitants, il serait gaspilleur et aberrant de démolir une cité qui a fait l’objet de telles opérations, même s’il reste encore à faire… Les habitants ont attendu 15 ans la réhabilitation et on leur dit ensuite qu’on va les envoyer ailleurs ! Il faut interpeller cette société pour lui dire qu’elle ne doit pas accepter d’entrer dans le projet du maire UMP de Clamart ! 

Un tel projet gèlerait pendant des années toute attribution de logement social à Clamart. Si jamais par malheur elle se faisait, le relogement de tant de locataires ne pourrait se faire, contrairement aux promesses du maire, en totalité dans le patrimoine de Clamart Habitat. Des gens seraient donc envoyés ailleurs contre leur volonté. Malgré cela, les relogements à Clamart bloqueraient l’accès aux logements pour ceux qui ont déposé des demandes de logements, parfois depuis longtemps. Comme, de plus, le maire UMP veut limiter la construction de nouveaux logements sociaux, autant dire que le résultat serait le départ de Clamart de nombreux habitants dont des jeunes aspirant à y rester….

Nous appelons donc les Clamartois-es à soutenir les actions de la CLCV et à interpeller : 

-Les 3F:  Siège national: Immobilière 3F, 159 rue Nationale, 75638 Paris cedex 13 

-Direction départementale des Hauts-de-Seine : 76 bis, rue Gallieni, 92100 Boulogne-Billancourt

-Le Préfet des Hauts-de-Seine (concerné par un tel projet) : 167-177 Avenue Frédéric et Irène Joliot Curie, 92000 Nanterre prefecture@hauts-de-seine.gouv.fr 

-la Ministre du Logement (qui verrait dans un tel projet toute sa politique d’accès au logement mise en cause) : 72 rue de Varennes, 75007 Paris

http://www.territoires.gouv.fr/Contacts

Nous continuerons à vous tenir au courant sur ce dossier.

Tag(s) : #logement
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :