Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ENFERMEMENT D’ENFANTS : SOUS HOLLANDE, ÇA CONTINUE

Lu sur http://www.educationsansfrontieres.org/article47022.html

Communiqué de presse

SOUS HOLLANDE COMME SOUS SARKOZY, L’ENFERMEMENT DES ENFANTS EN RETENTION EST INADMISSIBLE

Riyad, 3 ans et demi et son frère Ramyi, 2 ans et demi, deux enfants tchétchènes, enfermés avec leurs parents au centre de rétention administrative (CRA) de Saint Jacques de La Lande (35) depuis 5 jours, ont été maintenus en rétention vendredi 26 juillet, sur décision du Juge des Libertés. Leur expulsion est programmée pour lundi 29 juillet à destination de la Pologne, le premier pays européen par lequel ils sont entrés dans l’U.E.

La famille Mejidov est arrivée à Nantes en février 2013 pour demander l'asile en France où plusieurs membres de leur famille résident après y avoir obtenu le statut de réfugié (la sœur de Madame Mejidov a la nationalité française).

Comme de nombreux demandeurs d'asile, cette famille a connu pendant plusieurs semaines l'errance entre la rue et le 115, puis un hébergement stable en avril 2013 dans un hôtel, qui a permis la scolarisation de l’aîné à la maternelle La Fontaine de Saint Sébastien sur Loire.

La famille a été convoquée le 2 juillet à la préfecture de Nantes et assignée à résidence en vue d’un vol prévu le 11 juillet, auquel elle ne s’est pas présentée. Elle a regagné son hôtel avec l'accord de la préfecture, qui a renouvelé le contrat pour l'hébergement jusqu'au 24 juillet.

Dimanche 21 juillet à 7h, une vingtaine de policiers ont fait intrusion dans la chambre d’hôtel, réveillant brutalement le couple et leurs 2 jeunes garçons, embarqués vers le commissariat de Nantes, puis vers le CRA de Rennes.

Le lendemain à 4h, nouveau réveil brutal par les policiers du CRA pour les conduire à l'aéroport. Le père a crié pendant 1/4 h son refus de partir. Les policiers ont finalement renoncé, avec les menaces habituelles "la prochaine fois, on utilisera la force".

Le TA de Rennes, appliquant à la lettre la circulaire du 6 juillet 2012 qui préconise la rétention pour les enfants lorsque leurs parents s’opposent l’expulsion, a confirmé le 24 juillet le placement en rétention de la famille Mejidov, et le Juge des libertés a fait de même le 26 juillet, prolongeant ainsi l’enfermement des petits. Le représentant du Préfet justifiant cette situation par le comportement des parents. "En refusant de suivre l'escorte à l'aéroport, ils ont prolongé la rétention des enfants".

Rien ne peut justifier l'enfermement des enfants. Nicolas Sarkozy, Hortefeux, Besson, Guéant en ont abusé, ce qui a amené la condamnation de l’Etat français par la CEDH. En ces temps là, la gauche tout entière, avait unanimement dénoncé cet enfermement et pris publiquement l’engagement que cela cesserait. En établissant des exceptions à l’interdiction de l’enfermement des enfants, Manuel Valls a clairement signifié le peu de cas qu’il faisait des motifs de principe de cette l’interdiction,. L’arrestation et l’enfermement, que ce soit dans les conditions décrites ou de manière plus soft, sont toujours des violences, des traitements inhumains et dégradants. Qu’en est-il de l’intérêt supérieur de l’enfant, ici violé de façon manifeste ? Qui peut justifier la privation de liberté infligée à des enfants qui n’ont commis aucune infraction ?

Depuis le 6 juillet 2012, près d’une vingtaine d’enfants (le plus jeune âgé de 6 mois …) , et sans doute davantage, ont été les victimes de cet acharnement.

Les voix qui s’élevaient en 2009 sur le parvis de Notre-Dame pour condamner ces pratiques restent pour le moment muettes.

Pour l’ensemble de la société, il est de la plus haute importance de montrer que les convictions sur des questions de principe de ceux qui gouvernent ne fluctuent pas au gré de l’idée qu’ils se font des valeurs et de l’état de l‘opinion.

Il faut que l’enfermement de familles, d’enfants, cesse définitivement et que les politiques qui s’indignaient de cette inhumanité continuent à avoir le courage de l’affirmer.

Pour info, le reportage de France 3

http://www.dailymotion.com/video/x12bshm_les-enfants-au-centre-de-retention-a-rennes_news

Contacts : Carole Bohanne 06 48 26 61 40, Armelle Gardien 06 89 49 48 47

lundi 29 juillet 2013.

Tag(s) : #Hollande Sarkozy enfants enfermés
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :