Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C.R.L.D.H. Tunisie
 اللجنة من أجل احترام الحريات وحقوق الإنسان في تونس

Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie

membre du Réseau Euro-méditerranéen des Droits de l’Homme

21ter rue Voltaire – FR-75011 PARIS  - Tel/Fax : 00.33.(0)1.43.72.97.34

contact@crldht.org www.crldht.org 


ALERTE - GREVE DE LA FAIM 
DE TAOUFIK BEN BRIK


Taoufik Ben Brik est en grève de la faim depuis le mercredi 25 noembre 2009 pour protester contre l'isolement dont il est l’objet. Sa vie risque d’être, à très court terme, en danger.

 

Après être resté  sans nouvelles de Taoufik Ben Brik depuis l’audience du tribunal du 19 novembre 2009, sa femme et ses proches ont enfin appris, dans des conditions de désinvolture et de brutalités érigées en système par l'Etat-RCD, que le journaliste et poète dissident condamné arbitrairement à 6 mois de prison ferme, a été transféré à la prison de Siliana à 200 kms de Tunis.

Ils ont pu lui rendre visite aujourd’hui dans des conditions rocambolesques. Arrivés à  13h à Siliana, son épouse Azza accompagnée de Saida sa sœur et de ses frères  Jalel et Fethi ont attendu plus de quatre heures pour pourvoir entrevoir TBB pendant quelques minutes puis ils ont été contraints de quitter la prison sous la pression des matons constamment présents et menaçants. Visiblement affaibli mais déterminé  Taoufik Ben Brik, a annoncé qu’il est en grève de la faim depuis le mercredi 25 novembre pour protester contre les interdictions des visites de ses proches et de ses avocats. Il ne se nourrit que d’eau et de médicaments qui commencent à lui manquer ; les gardiens ayant refusé de lui faire parvenir les médicaments remis par sa famille.

Atteint d’une maladie rare qui nécessite des soins réguliers, TBB ne peut continuer à croupir dans cette prison de Siliana connue pour ses conditions de détention déplorables. Sa vie risque d’être à très court terme  en danger  s’il ne continue à ne pas s’alimenter et s’il est privé de ses médicaments

Le CRLDHT dénonce cette mesure de représailles inqualifiable. Il réitère l'expression de  sa solidarité avec la femme, les enfants, la famille de Taoufik et ses proches qui ont vécu dans l'angoisse ces longues journées au cours desquelles ils n'ont eu aucune information sur Taoufik Ben Brik.

Le CRLDHT alerte l'opinion sur les risques qu'il encourt, dans les conditions de cette grève de la faim, compte tenu de la vétusté de l'infirmerie de la prison de Siliana et de la nature des soins auxquels il est absolument astreint.

Peu importe à la dictature que Taoufik souffre et risque sa vie, bien au contraire, mais notre responsabilité à tous et à toutes est engagée, 


Paris le 30 novembre 2009

 
voir La Tunisie n'est pas l'Iran...

Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :