Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cesaire.jpg

Lu sur http://www.cerisesenligne.fr/

  

Les eaux sales de l'histoire

Et pourquoi donc le gouvernement Sarkoziste quitta l'Assemblée Nationale quand le Député Letchimy de Martinique évoqua le régime nazi pour la saillie de Guéant ?

Aimé Césaire donne quelques clés : « Oui, il vaudrait la peine d'étudier, cliniquement, dans le détail, les démarches d'Hitler et de l'hitlérisme et de révéler au très distingué, très humaniste, très chrétien bourgeois du XXe siècle qu'il porte en lui un Hitler qui s'ignore, qu'Hitler l'habite, qu'Hitler est son démon, que s'il vitupère, c'est par manque de logique, et qu'au fond, ce qu'il ne pardonne pas à Hitler, ce n'est pas le crime en soi, le crime contre l'homme, ce n'est que l'humiliation de l'homme en soi, c'est le crime contre l'homme blanc, et d'avoir appliqué à l'Europe des procédés colonialistes dont ne relevaient jusqu'ici que les Arabes d'Algérie, les coolies de l'Inde et les nègres d'Afrique. »(1)

Sarkozy ne s'effarouche pas du discours de son ministre. S'il avait à Dakar ressorti de la capote vert de gris la jauge à civilisation, c'est qu'il était déjà en sortie de chasse à l'électeur FN.

Aimé Césaire, lui, en avait déjà fini avec les Guéant et ses acolytes : « Car enfin, il faut en prendre son parti et se dire une fois pour toutes, que la bourgeoisie est condamnée à être chaque jour plus hargneuse, plus ouvertement féroce, plus dénuée de pudeur, plus sommairement barbare ; que c'est une loi implacable que toute classe décadente se voit transformée en réceptacle où affluent toutes les eaux sales de l'histoire ; que c'est une loi universelle que toute classe, avant de disparaître, doit préalablement se déshonorer complètement, omnilatéralement, et que c'est la tête enfouie sous le fumier que les sociétés moribondes poussent leur chant du cygne. »(2)

D'autres ne s'effarouchent guère plus, ainsi de François Hollande, invité mardi soir au 20 Heures de France 2. Service minimum ou premier symptôme de contamination : « Moi, ce que je réprouve, c'est ces polémiques inutiles. Moi, je veux rassembler les Français »,ajoutant : « Il y des sujets majeurs, le froid, le chômage, la pauvreté ». Avant de conclure : « Nous avons mieux à faire que voir (...) le ministre de l’Intérieur attiser les feux de la discorde. »

Confions à Césaire de fermer le ban : « En politique,quand j'entends un de ces grands mots techniques, je me braque, et je cherche toujours quelle infamie ça cache. »(3)

Catherine Destom-Bottin, 10 février 2012

 

(1) Discours sur le Colonialisme (1950), éd. Présence africaine, 1989, p. 13-14

(2) Discours sur le Colonialisme (1950), éd. Présence africaine, 1989, p. 54

(3) Une saison au Congo, éd. Seuil, 1966, Acte II scène 11

Tag(s) : #Débats

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :