Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

undefined

Sur http://catherinemargate2008.elunet.fr/                   

Malakoff, le 9 janvier 2007

 

Monsieur l’Inspecteur,

 

Vous venez d’adresser aux Maires du département la lettre du Ministre de l’Education Nationale, Xavier Darcos, sur la mise en œuvre d’un service minimum d’accueil dans les écoles maternelles et élémentaires en cas de grève des personnels enseignants du 1er degré.

 

Je désirerai vous faire part de la position de la municipalité de Malakoff. La précipitation du Gouvernement à expérimenter cette mesure et à la médiatiser alors qu’est annoncée, le 24 janvier prochain, un mouvement de grève de la fonction publique est ressentie comme une provocation par nombre de personnels concernés. C’est le cas en particulier pour la compensation financière proposée aux communes qui sera financée par les salaires des enseignants grévistes pour payer d’autres salariés à casser une grève.

 

Notre ville a toujours été respectueuse du droit de grève, c’est pourquoi je ne proposerai pas ce service dans les écoles de Malakoff d’autant que cette grève, prévue par l’ensemble de la fonction publique, concerne aussi nos agents et animateurs.

 

Nous avons conscience que ces mouvements sociaux peuvent engendrer bien des difficultés pour les familles et pour les enseignants eux-mêmes mais la réponse ne peut venir que d’une volonté d’écoute et de négociations du gouvernement. Nous prendrons bien entendu toutes les mesures afin que les familles soient prévenues le plus rapidement pour qu’elles puissent s’organiser ce 24 janvier.

 

J’ajouterai que ce qui  est au cœur de cette journée du 24 janvier, c’est l’avenir même du service public. Ce qui est en cause, ce sont les mesures prises : les milliers de suppressions de postes dans l’Education Nationale, l’assouplissement de la carte scolaire ou encore la mise en concurrence des établissements et des élèves et la non réponse à une revendication justifiée des enseignants, l’augmentation de leur pouvoir d’achat.

 

Si le gouvernement veut réellement répondre aux attentes des parents, des personnels de l’Education Nationale et des agents des collectivités travaillant dans les écoles, ce n’est pas en les divisant mais en renonçant à ce projet qu’il doit le faire. Aujourd’hui ce dont a besoin l’école, c’est de moyens humains et financiers suffisants pour assurer la réussite scolaire de chaque enfant, objectif partagé par les enseignants et les parents d’élèves solidaires.

 

Je vous prie d’agréer Monsieur l’Inspecteur, l’expression de mes salutations  les meilleures.

 

Catherine MARGATE

Maire de Malakoff

Conseillère Générale

Des Hauts de Seine

Monsieur Claude MICHELLET

Inspecteur d’Académie
Centre administratif départemental

167/177 avenue Joliot Curie

92013 NANTERRE Cedex

Tag(s) : #Débats
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :