Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

undefinedBagneux, le 9 janvier 2007

Alors que Xavier Darcos, ministre de l'éducation nationale, a provoqué une situation de conflit en prévoyant dans le budget pour 2008 la suppression d'environ 12000 postes dans l'éducation nationale et aucune revalorisation salariale, il veut désormais dissuader les enseignants de faire grève le 24 janvier prochain !

 

J'ai en effet reçu aujourd'hui, ainsi que tous les maires de France, un courrier de sa part m'enjoignant à passer une convention avec l'État, afin d'envisager le versement à ma commune de fonds correspondants aux retenues sur les salaires des enseignants grévistes, en échange de l'organisation d'un service minimum d'accueil des enfants de maternelles et d’écoles élémentaires par les personnels municipaux.

 

Est-ce de cette manière que la majorité donnera la priorité en 2008 à l'école primaire ainsi que l'a souhaité le président dans ses voeux à la presse hier ? On comprend que la forme employée pour présenter la mesure (stigmatisation des enseignants grévistes) vise plutôt à placer Monsieur Xavier Darcos parmi les bons élèves du gouvernement.

 

L'hypocrisie est totale lorsque l'on apprend par ailleurs que si la proposition échoue, le ministre envisagera d'instaurer une loi sur le service minimum à l'école.

 

En déclarant en outre hier sur LCI que si les fonctionnaires veulent, "comme tout le monde, avoir une situation plus aisée, il faut sans doute qu'ils paient un peu plus de leur personne", son propos semble bien éloigné de ce qu'il préconisait devant la représentation nationale en novembre dernier : « J’admets que l’on ne valorise pas une profession en proposant simplement à chacun de travailler plus pour gagner plus. » Les heures supplémentaires « n’excluent évidemment pas une réflexion plus globale sur le métier de l’enseignant : comment il commence sa carrière, comment faire pour qu’il soit mieux respecté et mieux payé. »

 

Alors que le niveau de salaire des enseignants n'a pas augmenté depuis 20 ans et qu'un enseignant français a un salaire d'environ 20% inférieur à un enseignant anglais ou 30% inférieur à un enseignant allemand, il serait vraiment plutôt raisonnable de reprendre les négociations pour éviter la grève.

M-H. Amiable
Maire de Bagneux
Députée des Hauts de Seine

Ecouter aussi sur le site de France 2 le prise de position de C. Margaté, Maire de Malakoff, sur le même sujet
undefined

http://jt.france2.fr/13h/

Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :