Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Leçons d’une médaille d’or
Publié le
Lundi 26 Septembre 2022
 

Début juillet, le CNRS a annoncé, dans une indifférence médiatique presque générale, que sa médaille d’or 2022 était décernée au chimiste Jean-Marie Tarascon. Cela pourrait inciter à une réflexion sur la place de la science dans les médias, mais parlons technologies.

Jean-Marie Tarascon, professeur au Collège de France, est un électrochimiste aux plus de 600 publications scientifiques. Mais aussi l’auteur de 80 brevets et l’un des pionniers des batteries lithium-ion. Il a notamment conçu des batteries extraplates utilisées dans l’industrie automobile.

 

Lire notre article en partenariat avec l’Académie des sciences :

Après son retour des États-Unis, en 1995, il s’oriente vers une nouvelle piste, des batteries sodium-ion, stockant moins d’énergie pour le même poids que le lithium, mais le sodium est cinq mille fois plus abondant et beaucoup moins cher. Et sans cobalt, cette matière issue d’exploitations minières indignes en Afrique centrale. Ce moyen de stockage de l’électricité est plus adapté aux dispositifs stationnaires. Donc précieux puisque l’essor des énergies électriques à partir de sources renouvelables, mais intermittentes ou très variables (soleil, vent), exige une révolution technologique pour un stockage de masse et diffus.

Selon le rapport « Net Zéro » de l’Agence internationale de l’énergie, publié en 2021, la moitié des technologies nécessaires à la décarbonation de nos économies et de notre vie quotidienne n’existent pas encore, ou sont à l’état de démonstrateurs ou prototypes. Les objectifs climatiques dépendent donc, pour une part majeure, de développements technologiques futurs. En particulier pour transformer les « bonnes idées » de laboratoire en réalités industrielles de grande envergure. Des développements qui incluent l’écoconstruction, la réparation, la récupération des matériaux, le recyclage… tous sujets sur lesquels Jean-Marie Tarascon est très actif.

Les médias ont un rôle à jouer pour que cette nécessité soit perçue. Et pour assurer un débat public et politique de qualité sur les conditions de réussite : la formation en nombre suffisant de scientifiques et d’ingénieurs, le soutien public aux développements technologiques, leur orientation vers les solutions les moins polluantes et les plus économes en matière et énergie. Quant aux responsables politiques, leur capacité à saisir ces enjeux constitue un test de leur volonté d’agir efficacement contre les causes du changement climatique.

Tag(s) : #Niouzes diverses
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :