Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réponse au Collectif « Malakoff Villages »

Madame, Monsieur,

 

J’ai pris connaissance avec attention de votre courrier m’informant de la création de votre collectif et m’interpelant sur la vision urbaine que promeut la liste « Ensemble pour Malakoff ». Je suis heureuse de pouvoir poursuivre avec votre collectif un dialogue déjà largement entamé avec la plupart des associations qui le compose, et qui prendra je l’espère encore plus d’essor dans les années qui viennent.

J’entends parfaitement les inquiétudes et les questionnements que vous portez, et auxquels le projet de mandature que je propose avec mon équipe entend répondre, dans le chapitre consacré à « Malakoff, ville dynamique, mixte et à taille humaine ». Nos propositions s’inscrivent dans le droit fil des politiques qui ont été conduites à Malakoff ces dernières années : la singularité de Malakoff est sa capacité à avoir toujours privilégié la mixité sociale et fonctionnelle du territoire, afin de préserver une diversité des architectures et des types d’habitat qui n’exclue aucune population et permette à chacun de partager un même projet de ville.

Le PLU mis en vigueur en 2016, après une très large concertation avec la population, favorise cette diversité tout en assumant une progression raisonnable de notre population. Une modification a été adoptée, en réponse à la demande d’habitants, qui renforce les contraintes pesant sur les projets de petits collectifs à l’entrée des passages et impasses.

Loin d’une bétonisation de la ville, les choix structurants qu’intègre le PLU ont permis de maîtriser l’intensification urbaine, d’améliorer le bâti existant et de répondre à la demande de logement des habitants. Le PLU prévoit de construire 3000 logements, dont 1000 sociaux, entre 2015 et 2030. Depuis 2015, 453 logements ont été construits, et 242 logements en résidence étudiante. Parallèlement, 96 maisons ont pu grâce au PLU s’agrandir, garantir ainsi le maintien des familles à Malakoff et pérenniser les secteurs pavillonnaires. 14 maisons ont été détruites mais 24 maisons nouvelles sont sorties de terre, sur la seule période 2015/2018. Grâce à la mobilisation des élus de la majorité, le SDRIF a retenu pour Malakoff une augmentation minimale de la population, soit 5000 habitants supplémentaires d’ici à 2030. Ce seuil, s’il est atteint, correspond aux niveaux de population que Malakoff a déjà connu dans son passé récent.

Parallèlement à la protection de la diversité architecturale et urbaine de la ville et à la maîtrise de son dynamisme, je suis également très vigilante à la qualité de son aménagement global. Par exemple, nous passerons de 12 à 15m d’espaces verts par habitant. A titre de comparaison, Montrouge dispose de 7,8m2 d’espaces verts par habitants, et Vanves se propose de préserver son ratio actuel, fixé à 6,7m2. Le choix d’une hauteur maîtrisée pour les habitats collectifs permet en effet d’améliorer la végétalisation de la ville et le cadre de vie des habitants, tout en répondant au droit au logement : depuis la mise en place du PLU, 154 arbres supplémentaires ont été plantés, et la ville a gagné sur la même période 8213m2 d’espaces en pleine terre et 11326m2 d’espaces verts.

Enfin, je considère que le droit à la ville pour tou-te-s impose de maintenir à 40% notre offre de logements sociaux, mais également de se donner les armes les plus efficaces pour lutter contre la spéculation immobilière. Cette dernière chasse les populations, dégrade la mixité sociale et ne tient pas compte de l’identité patrimoniale des villes. C’est pourquoi nous avons construit une Charte de la promotion immobilière, qui permet de limiter l’augmentation, constatée dans notre environnement proche, du prix du m2, et qui nous donne une base de concertation obligatoire pour chaque projet d’envergure avec les riverains.

Je souhaite que cette Charte dynamise, à l’avenir, les projets d’habitat durable et les chantiers verts, qui imposent le réemploi et le tri sélectif des déchets. Cette démarche est déjà bien installée à Malakoff, qui a obtenu par exemple pour la ZC Dolet-Brossolette le label « Eco-quartier ».

En définitive, et pour rassembler de manière cohérente les éléments de réponses que j’ai pu porter à votre connaissance, la liste « Ensemble pour Malakoff » promeut un développement raisonné et harmonieux de notre ville, qui donne à chacun sa place tout en respectant la mixité sociale et urbaine qui donne à Malakoff son identité, et encourage la participation citoyenne à la définition des grands projets qui engage notre avenir commun.

Espérant avoir répondu à vos interrogations, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.

 

Jacqueline BELHOMME

Tag(s) : #Municipales

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :