Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adieu Sud de Seine, bonjour le T2

Premier Conseil de territoire (T2)

Antony, lundi 18 janvier 2016

Intervention de Joël Allain, pour les élus Front de gauche, communistes, républicains et citoyens

Monsieur le président de séance, chers collègues, Mesdames, Messieurs,

Nous allons procéder dans un instant à l’élection du président de notre conseil. Avant de vous indiquer le sens du vote des élus Front de gauche, communistes, républicains et citoyens que je représente, je souhaiterais dire quelques mots du moment important que nous vivons ce soir.

La mise en place de notre territoire marque une étape décisive dans l’entrée en vigueur de la Métropole du Grand Paris. Elle scelle un véritable bouleversement institutionnel pour l’organisation de nos collectivités. Vous me permettrez de faire remarquer en passant que, loin de réduire ce que nombre de ministres et parlementaires ont qualifié au fil des années de « mille feuilles territorial », cette construction ajoute en fait une couche à notre organisation !

Nous partageons pleinement les objectifs annoncés pour cette Métropole : qu’elle contribue à réduire les inégalités sociales et territoriales de notre région, qu’elle stimule le développement économique et qu’elle permette d’agir à un niveau enfin pertinent pour l’environnement.

C’est peu de dire que les inégalités sont particulièrement marquées ! Nous ne voyons pour l’heure aucun signe tangible en ce sens, d’autant que les principaux concernés, les citoyens, ont été maintenus totalement à l’écart des du processus en cours.

C’est peu de dire que l’économie, et donc l’emploi, ont besoin d’être stimulés ! Que le rayonnement international doit être maintenu, voire accru !

C’est peu de dire que notre environnement va mal et que la contribution de notre agglomération métropolitaine à la lutte contre le réchauffement climatique n’est pas à la hauteur des ambitions affichées lors de la COP 21 !

Ce sont des objectifs pour lesquels les 10 élus concernés n’auront de cesse d’agir. Dans le respect des choix de chaque collectivité représentée ici, mais avec le souci de répondre à l’intérêt général.

Les compétences qui nous sont transférées ont trait au quotidien des habitants que nous représentons, je pense notamment à l’habitat, à l’aménagement, au social et à l’environnement.

Nous agirons donc avec des citoyens aussi bien informés que possible, ce qui suppose une grande transparence des décisions et un processus d’élaboration aussi participatif que possible.

De toute évidence, ces compétences ont aussi une forte portée métropolitaine, au sens où elles nécessitent des réponses concertées et convergentes, aux côtés des missions que l’Etat, la Région, les départements doivent assurer. Nous veillerons donc à ce que les décisions que nous aurons à prendre respectent chacune de nos collectivités, permettent de satisfaire les besoins de tous les habitants, notamment ceux qui sont le plus en difficulté et assurent des services à tous les acteurs territoriaux supérieurs à ceux que nous pourrions offrir isolément.

Cela vaut pour tous les objectifs évoqués précédemment.

Alors bien sûr, et nous allons en débattre, la façon dont ce territoire va être gouverné nous importe, et les deux maires de notre sensibilité ont apporté leur contribution à la charte retenue.

Nous voterons pour le candidat proposé et pour les vice-présidences qui, réunies avec le Président, constituent l’exécutif de notre établissement public territorial. Tous les maires y participent, quelle que soit leur sensibilité politique. Je salue la sagesse de cette proposition, respectueuse du choix majoritaire des électeurs de toutes nos communes.

Nous n’avons pas choisi la forme institutionnelle que prend la construction métropolitaine. En 2014, les électeurs avaient fléché des conseillers communautaires, pour 6 ans. Ce choix a été remis en cause par décret, sans consulter ces mêmes électeurs. C’est plus que regrettable.

Vous l’aurez compris, Monsieur le président de séance, chers collègues, Mesdames, Messieurs, nous prendrons part au vote pour la Présidence et pour les vice-présidences proposées.

Je vous remercie.

**************************************************************************************************************

Le Président du territoire élu est JD Berger, maire de Clamart, chaque autre maire ayant en charge une vice-présidence

Tag(s) : #Métropoles Intercommunalités

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :