Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cerises4.jpg
Régionales : dans les Pays de la Loire, une situation exceptionnelle « Tous ensemble, la gauche vraiment ! »

Avec :

         -le Front de gauche (PCF, Parti de gauche, Gauche unitaire) ;

         -le NPA

         -les Alternatifs ;

         -la Fédération pour une alternative écologique et solidaire ;

         -République et socialisme.

Déclaration générale

Anti-capitaliste, écologiste, solidaire, féministe et citoyenne Le Front de Gauche (Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Gauche Unitaire), les Alternatifs, le Nouveau Parti Anticapitaliste, République et Socialisme et la Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique (FASE) ont conclu samedi 16 janvier 2010 un accord pour constituer une liste unitaire pour les élections régionales de mars 2010 en Pays de la Loire, une liste qui sera indépendante du Parti Socialiste et d’Europe Ecologie. Notre volonté est de donner un débouché politique aux luttes. Cette liste s’adresse à tous les citoyen-ne-s de la région pour leur proposer de bâtir ensemble le projet régional et la liste de femmes et d’hommes qui le défendra. Cette liste sera celle de toutes celles et ceux qui aspirent à rendre majoritaire une alternative à la logique du système capitaliste, du libéralisme et des modèles productivistes.

Le programme proposé est un programme de rupture, pour une transformation sociale et écologique de la région.

Il repose sur les quelques principes suivants :

• La région doit être un lieu de résistance aux ravages sociaux et écologiques du capitalisme, et être au service de l’intérêt général et de l’émancipation individuelle et collective.

• Chaque euro dépensé par la région doit être socialement utile et écologiquement responsable (arrêt du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes).

• Les citoyens et les citoyennes doivent être associés à l’élaboration des politiques régionales, au contrôle de leur mise en oeuvre et à leur évaluation.

• La région doit substituer à la logique de concurrence, une logique de coopération entre collectivités et entre individus.

• C’est dans la convergence des luttes sociales, d’un mouvement d’ensemble, et des mesures politiques de rupture que nous pourrons ensemble « remettre le monde à l’endroit ».

Mais remettre le monde à l’endroit passe obligatoirement par un autre partage des richesses, un autre modèle de développement et la défense intransigeante des droits et libertés. Nous exigeons entre autre :

• Une véritable réforme fiscale avec un impôt sur les revenus réellement progressif qui taxe fortement les tranches supérieures. Il faut en finir avec la politique d’exonérations de cotisations sociales et le chômage qui menacent la sécurité sociale et les retraites par répartition. Augmentation de 300€ nette pour tous et le SMIC à 1 500 € net, c’est possible dès maintenant.

• Le développement et la rénovation des services publics, arrêter les privatisations (La Poste par exemple) et créer les centaines de milliers d’emplois publics, qui manquent dans la santé, l’éducation, la petite enfance, le quatrième âge, l’énergie ...

• La maîtrise des flux de capitaux par la mise en place d’un grand service public bancaire et financier.

• De rompre avec les logiques productivistes par la mise en place d’un grand service public de l’énergie qui donne la priorité aux économies d’énergie et aux énergies renouvelables, sortir du nucléaire et mettre en oeuvre un plan conséquent de lutte contre le réchauffement climatique.

• L’interdiction des licenciements, contre l’augmentation du chômage, les licenciements et le "travailler plus", il faut réduire le temps de travail sans diminution de salaire, assurer la continuité du contrat de travail, arrêter de subventionner des entreprises privées qui licencient, délocalisent et font du profit

• De tourner la page des politiques sécuritaires qui stigmatisent particulièrement la jeunesse et les quartiers populaires. De lutter ensemble pour obtenir le droit de vote de tous les résidents et la régularisation administrative de tous les « sans papiers ».

• Imposer un pré-salaire ou allocation d’autonomie de formation pour les jeunes.tournesol1.jpg

Tag(s) : #Débats
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :