Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Lu sur
http://www.frontdegauche.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=224:pour-une-europe-de-la-paix&catid=83:notes-de-campagne&Itemid=120

 

Nous avons besoin d'une autre Europe pour construire une alternative pacifique à la mondialisation capitaliste, injuste et belliciste. Pour cela, il faudra rompre avec les orientations actuelles. Celles-ci mettent en concurrence les peuples au détriment de l'émergence des solidarités et d'une conscience collective européenne ; elles tournent le dos à l'indépendance politique de l'Europe en soumettant sa politique de défense à l'Otan dominée par les Etats-Unis !

Le Front de Gauche s'engage pour la paix comme valeur fondamentale de l'UE et pour le refus de recourir à la guerre comme moyen de régler les différends internationaux. L’Europe doit contribuer au désarmement et ne doit pas augmenter ses dépenses d'armement, elle doit au contraire réserver ses moyens budgétaires à la résolution des problèmes économiques, écologiques et sociaux. Elle doit prendre la mesure des dangers que les crises climatique, énergétique, et alimentaire font courir à la paix et à la sécurité dans le monde et contribuer à y remédier.

 

Le traité de Lisbonne et l'OTAN

Le Traité de Lisbonne met en œuvre les moyens des Etats membres au service de la politique européenne de défense et de sécurité dans une dynamique agressive. Ce Traité fait lui-même de l’OTAN, pour les européens « le fondement de leur défense et l’instance de sa mise en œuvre ».

Nicolas Sarkozy est déterminé à renforcer au maximum l'alignement de la France et de l'UE sur l'OTAN. Le lien OTAN-UE est réaffirmé avec force dernièrement dans le rapport de la commission des affaires étrangères « sur le rôle de l’OTAN dans l’architecture de sécurité de l’UE » : Ce rapport défend un lien renforcé par l’amélioration des accords « Berlin plus » (permettent à l’UE de recourir aux moyens et aux capacités de l’OTAN permettant une intervention militaire commune). C’est bien une militarisation de la politique étrangère de l’Union et de ce fait une augmentation des budgets qui lui seront dédiés qui sont proposés. Le corollaire de cette volonté est bien une participation plus importantes aux guerres menées par l’OTAN.

Le sommet de l'OTAN de Strasbourg en avril 2009 a renforcé la définition des missions de l'OTAN en incluant la nécessité de sécuriser les ressources énergétiques des pays membres.

Le conflit à l'été 2008 entre la Russie et la Géorgie soutenue par les États Unis montre les risques d'escalades guerrières qui existent aujourd'hui et qui peuvent provoquer de nouvelles catastrophes mondiales dans les prochaines années.

 

Non à la militarisation de l'Europe

Il est nécessaire de retirer de tous les traités, les clauses permettant l’intervention de forces armées européennes en cas de trouble sociaux. Il ne doit y avoir aucune confusion entre défense et sécurité intérieure. Nous refusons de nous inscrire dans des visions géopolitiques fondées sur la « théorie » du choc des civilisations ou sur la « guerre contre le terrorisme ».

Nous demandons l’arrêt et le démantèlement des bases anti-missiles de l’OTAN et des Etats Unis, sur le territoire de l’Union, ainsi que la fermeture des bases d’espionnage électronique d’Echelon.

Les troupes de pays membres de l'UE intervenant dans ce cadre sur divers théâtres d'opération (Afghanistan, Irak...) doivent être retirées.

 

Proche Orient  :défendre les droits des peuples

Les massacres de Gaza en janvier 2009 ont été perpétrés avec le soutien tacite de l'Union Européenne et de Nicolas Sarkozy en particulier. L'impunité dont bénéficient les criminels de guerre que sont les dirigeants israéliens ne serait pas possible sans ce soutien de l'UE, qui s'aligne là encore sur les États Unis.

Une politique extérieure européenne indépendante doit se fonder sur le droit international, en particulier au Proche Orient : elle doit s’engager de façon résolue – en usant de tous les instruments politiques et économiques à sa disposition y compris le traité d’association Union Européenne / Israël et le statut d’Israël dans le cadre de « la politique de voisinage » – en faveur du respect du droit imprescriptible du peuple palestinien à un Etat viable, souverain et démocratique, sur les frontières d'avant juin 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale, à côté de l’Etat d’Israël dans une reconnaissance mutuelle de ces deux Etats et par tous les Etats de la région.

 

Nous refusons les menaces de guerre contre l'Iran qui ne peuvent déboucher que sur un conflit mondial meurtrier. Le désarmement nucléaire ne pourra se réaliser qu'à l'échelle mondiale et concerne en tout premier lieu les États Unis et les pays européens qui disposent de l'arme nucléaire.

 

Le Front de Gauche défend :

 

−    une politique européenne pacifiste indépendante de l'OTAN

−    la suspension des accords privilégiés avec Israel jusqu'à la création d'un Etat palestinien

−    une baisse massive des budgets de l’armement en Europe au profit des besoins sociaux

−    pour une véritable politique d’aide au développement, commençant  par la dénonciation des Accords de partenariat économique avec les pays d’Afrique/Caraïbes et des accords d’association avec ceux d’Amérique Latine
−    le retrait des troupes européennes d’Irak et d’Afghanistan

 

C’est bien une autre vision du monde et de sa gouvernance que l’Europe doit promouvoir : Elle passe par le refus de la constitution de tours de table des dominants, qu’il s’agisse du G8 ou du G20, elle exige  une profonde réforme des Nations Unies, qui doit être une véritable assemblée des peuples souverains, restaurant le rôle de son Conseil  Economique et social pour donner la priorité aux besoins communs de l’humanité,  lui donnant un vrai pouvoir de contrôle et d’orientation sur la Banque Mondiale, le FMI et l’OMC et créant sous sa tutelle une Organisation Mondiale de l’Environnement se substituant à l’actuel Programme des Nations Unies pour l’Environnement.

Tag(s) : #Débats

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :