Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


La filiale immobilière de la Caisse des Dépôts
[1], Icade, va vendre 40% de son patrimoine, s’affirmant ainsi comme une société foncière classique. Cette vente aura lieu en Ile de France, vers différents investisseurs, « notamment » sociaux…

Motif, selon le PDG, cité par Le Parisien : « Il s’agit d’un patrimoine à faible rendement, moins de 4% nets, un taux inférieur à celui de notre dette. « La trésorerie ainsi dégagée va nous permettre de réinvestir dans l’immobilier tertiaire, plus rentable. L’année 2009 devrait nous offrir de belles opportunités. »

Ben voyons !

Cette nouvelle est excellente pour les actionnaires d’ICADE, qui vont ainsi recevoir 50% de la plus-value dégagée sous forme de dividendes, en vertu du statut de société d’investissement immobilier cotée adopté par ICADE début 2007…Parmi eux le fonds d’investissement irlandais New Ireland Insurance, chaud partisan de cette opération.


Au passage, 900 salariés sont concernés chez ICADE...
 

Les locataires qui verraient leurs loyers rejoindre progressivement celui du marché privé en seraient sûrement ravis pour lesdits actionnaires…Moralisation du capitalisme il dit, notre président ?

 

Rappelons qu’ICADE représente 313 logements à Malakoff et 2703 à Bagneux…

 

Que fera Mme BOUTIN ?

 

En l’attente,

 

« Paris le 22 Décembre 2008

 

Les Député-e-s communistes et républicains d’Ile-de-France

écrivent à Christine Boutin

 

Les huit député-e-s communistes et républicains d’Ile-de-France viennent d’adresser un courrier à Christine Boutin, Ministre du logement et de la ville dans lequel ils exigent le maintien dans le parc social des 34 OOO logements locatifs que la filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations, Icade, entend céder pour partie au privé.

Les signataires dénoncent l’ambition purement spéculative de cette opération qui aggraverait, en outre, la gestion déjà aléatoire de ces logements construits après guerre avec des fonds publics. Les listes de demandeurs de logements « explosent sur nos territoires,  souvent en provenance de villes voisines qui ne respectent pas la loi SRU », rappellent-ils. « Nous vous demandons solennellement d’intervenir pour que la cession de ces logements locatifs se fasse dans son intégralité à des bailleurs sociaux », concluent  Marie Hélène Amiable, François Asensi, Patrick Braouzec, Jean-Pierre Brard, Marie-George Buffet, Jacqueline Fraysse, Pierre Gosnat et Roland Muzeau. »

 

Voir aussi Logement (ex-)social : des actionnaires et des locataires



[1] Bras armé public de la prétendue nouvelle politique industrielle sarkozyste pour combattre la crise!

Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :