Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


VILLE DE MALAKOFF

 

CONSEIL MUNICIPAL: séance publique du 30 septembre 2008

 

VŒU relatif au projet de délocalisation de la statistique publique à Metz

 

La Présidence de la République a annoncé le 2 septembre sa volonté de créer un pôle statistique à Metz, ceci pour combler la perte économique due au départ des militaires présents dans la région. L’ensemble des services du système statistique public est concerné par ce projet de restructuration (INSEE Malakoff et établissements régionaux, services statistiques ministériels nationaux et régionaux).

 

Le chiffre de 1000 statisticiens publics aurait été avancé par le Président lui-même lors de sa rencontre avec les élus mosellans. Le secrétaire d’Etat H. Falco évoquait un chiffre encore bien supérieur cet été.

 

Cette décision a été prise sans aucune concertation. Elle n’a pris en considération ni l’organisation de la statistique publique ni son fonctionnement en région et dans les services ministériels, ni le sort des agents potentiellement concernés.

 

Ceux qui connaissent l’organisation de la statistique publique en France et ailleurs savent qu’une bonne partie de ses fonctions doivent être exercées auprès des centres de décisions stratégiques publics nationaux et des centres de recherche nombreux et divers d’Ile de France pour être véritablement utiles au pilotage de l’Etat et de l’économie, pour contribuer efficacement au débat économique et social.

 

Cette délocalisation ne peut que conduire à l’affaiblissement du potentiel intellectuel et scientifique de la statistique publique. La plupart de ses cadres ne suivront pas et les meilleurs trouveront facilement un employeur ailleurs en région parisienne. Le bilan des délocalisations précédentes, pour des organismes publics de ce type, est clair sur ce plan.

 

Il ne s’agit pas d’opposer les risques pour la qualité de la statistique publique aux intérêts pour la redynamisation de la Lorraine : ce ne sont pas quelques centaines d’emplois qui permettront de redynamiser cette région alors que le gouvernement néglige les grands travaux d’infrastructure, qu’il multiplie les attaques contre les services publics de proximité : suppressions de tribunaux, de classes d’écoles, d’hôpitaux, de bureaux de poste et bientôt de sous-préfectures.

 

C’est l’avenir de centaines de familles d’agents de l’INSEE et autres fonctionnaires des ministères, dont plusieurs dizaines à Malakoff, qui est déstabilisé par le seul fait du prince.

 

Il n’y a pas de fatalité à ce projet arbitraire visant à saborder une institution qui, faisant son travail de production d’informations, renvoie au pouvoir actuel la réalité de ses résultats et non ceux qu’il souhaiterait pouvoir afficher. C’est donc une question d’intérêt général, de citoyenneté.

 

C’EST POURQUOI, le conseil municipal de Malakoff, solidaire des agents de l’INSEE et des services statistiques des ministères, demande aux pouvoirs publics l’abandon de ce projet néfaste pour la démocratie et les agents publics concernés.

 

Votes pour : les élus du groupe communiste, antilibéral et citoyen, et ceux du groupe socialiste ;

Votes contre : les élus de l’UMP-Nouveau Centre;
Abstention: l'élu du MODEM
.

 

Ce vœu du Conseil municipal sera distribué le jeudi 2 octobre prochain de 8h à 9h30, sur les 2 sites de l’INSEE existant sur Malakoff :

 

*      15 boulevard Gabriel Péri

*      18 boulevard Adolphe Pinard

 

Les salariés de l’INSEE et du systéme statistique public manifesteront le même jour, place du 11 novembre de 12h45 à 13h30, où seront également présents les élus de la majorité municipale de Malakoff.

Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions

Partager cet article

Repost 0