Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

Il y a 40 ans, les paysans du Larzac étaient rejoints par des milliers de citoyens dans leur lutte contre l'extension du camp militaire voisin sur des terres agricoles. Après l'élection de François Mitterrand, ils obtenaient un bail emphytéotique de 60 ans qui leur a permis de développer l'agriculture paysanne et d'installer de nouveaux paysans. Ils sont aujourd'hui plus nombreux qu'à l'époque.

La semaine dernière, la prorogation du bail par Stéphane Le Foll a donc été un symbole fort, "l'acte final de la lutte contre l'extension du camp, mais aussi la preuve qu'on a été capable de créer quelque chose de neuf", ont souligné les responsables de la Société civile des terres du Larzac (SCTL).

Le ministre de l'Agriculture a évidemment été interpellé sur le cas de Notre-Dame-des-Landes qu'on aimerait voir prendre ce même chemin de gestion collective par des paysans. Il s'est refusé à "comparer" les deux situations. On le comprend, la comparaison pourrait être gênante pour son Premier ministre qui s'accroche à cet aéroport inutile.

 

lu sur LE FIL PAYSAN, lettre d'information  de la confédération paysanne

 

 

Tag(s) : #paysans Larzac

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :