Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

insee.jpg

Lu sur http://www.acteurspublics.com/article/25-10-11/le-demenagement-de-l-insee-pourrait-etre-revu

Le projet de déménagement de l'Insee à Metz est mal parti

Prévue pour fin 2013, l'ouverture du centre de statistiques de l'Insee de Metz accuse déjà un sérieux retard. Victime de difficultés immobilières, le projet, qui ne suscite guère l'enthousiasme des agents, serait à reconsidérer, selon un rapport annexe à la loi de finances.

 

La création du centre statistique de l'Insee à Metz, qui devait être bouclée d'ici décembre 2013, ne sera finalement pas achevée avant 2015, si toutefois elle est conduite à son terme, le projet ayant pris visiblement beaucoup de retard. C'est ce que révèle un rapport annexe sur le programme de statistiques et études économiques publié dans le cadre de la loi de finances, signé du député UMP Jean-Claude Mathis. La décision de créer un tel centre avait été prise par le gouvernement en 2008, afin de compenser partiellement les pertes d’emplois occasionnées par la refonte de la carte militaire.

 

À la suite de cette décision, le directeur général de l’Insee, Jean-Philippe Cotis, et le président du Conseil national d'information statistique, Jean-Pierre Duport, avaient été chargés de définir les contours du projet dans un rapport remis en décembre 2008. Metz devait ainsi regrouper toute la production informatique de l'Insee, dispersée sur plusieurs implantations, et plusieurs antennes locales, dont celle des Milles, près d'Aix-en-Provence, auraient été fermées. À terme, 625 agents devaient être accueillis dans un bâtiment de la SNCF acquis par l’État auprès de la direction régionale de l'entreprise (l'ancien bâtiment de la gare impériale). Mais ce bel édifice, aussi séduisant soit-il sur le papier, est en train de s'écrouler.

 

Peu de volontaires

Cette ancienne gare nécessite en effet des travaux, d'un montant de 30 millions d'euros, qui devraient durer jusqu'en 2015, ce qui oblige pour l'heure l'État à louer, depuis le 1er septembre, un immeuble situé au sein du technopôle de l’agglomération de Metz, à une quinzaine de minutes du centre-ville. Loué pour 600 000 euros par an, cet immeuble accueille en tout et pour tout 37 agents, sur les 57 volontaires qui devraient  rejoindre les locaux en 2012. Ne pouvant héberger que 180 agents, il est de toute façon trop petit pour accueillir tous les agents attendus. L'Insee va donc devoir trouver une solution de secours en attendant l'achèvement des travaux de l'ancienne gare.

Mais plus que la question immobilière, c'est bel et bien l'aspect ressources humaines qui menace aujourd'hui le plus ce projet puisque, comme le regrette le rapport, “les agents de l’Insee ne se précipitent pas pour gagner Metz”. Et ce malgré les primes d'accompagnement proposées. Le gouvernement s’est engagé à ne pas procéder à des mutations forcées de personnels vers Metz. L'Insee va ainsi devoir procéder à des recrutements complémentaires, tout en continuant à assurer les frais de fonctionnement d'antennes locales comme celle des Milles, aucun de ses 50 agents n'ayant souhaité rejoindre la Moselle.

Devant le nombre “encore relativement faible” de personnes installées à Metz, dans des locaux qui sont “encore provisoires”, “peut-être est-il encore temps de reconsidérer ce projet ?” s'interroge le rapporteur, qui le juge au demeurant “non indispensable”. La balle est désormais dans le camp du ministère du Budget, qui peut s'inquiéter du coût de ce projet.

 

Xavier Sidaner

 

Voir aussi

INSEE: Non au fait du prince!

Tag(s) : #Données

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :