Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bateugaza2

Lu sur http://humanite.fr

 

Après l'arraisonnement mardi matin par la marine israélienne du Dignité - Al Karama, Patrick Le Hyaric a adressé ce mardi soir une lettre à François Fillon. Le député au Parlement européen et directeur de l'Humanité rappelle au Premier ministre français qu'il est de son devoir, "comme chef du gouvernement de la République française, d’agir sur le gouvernement israélien pour qu’il se conforme au droit". Voici l'intégralité de la lettre:

 

"Monsieur le Premier ministre,

 

Je tiens à vous faire part de ma plus vive protestation contre l’arraisonnement du bateau français le Dignité – Al Karama par l’armée israélienne. Comme vous le savez, celui-ci était l’un des éléments de ce qui a été baptisé «  la Flottille de la Liberté » constituant un acte citoyen et symbolique pour alerter sur la nécessité de briser le blocus qui frappe le territoire palestinien de Gaza.

 

Au nom de la liberté de circulation, au nom de la liberté d’agir pour faire respecter le droit international, il était du devoir de votre gouvernement de protéger ce bateau. Comme la plupart des gouvernements européens, vous ne l’avez pas fait. Un tel navire, pacifique et humanitaire, ne menaçait en rien les intérêts de l’Etat d’Israël.

 

Plusieurs de nos compatriotes sont actuellement détenus par l’armée israélienne. Il est de votre devoir d’exiger leur libération immédiate et sans condition.

 

Je vous prie de me faire savoir quelles dispositions vont être prises en ce sens par votre gouvernement.

 

Plus fondamentalement, la France, qui s’est prononcée contre le blocus de Gaza et pour l’existence d’un Etat palestinien aux côtés de l’Etat d’Israël, doit à nouveau faire entendre sa voix contre ce blocus inacceptable. Il n’est plus possible de se dire d’un côté favorable à l’édification de cet Etat, et de l’autre accepter dans le silence que les droits du peule palestinien soient bafoués, que leur souveraineté et leur dignité soient ignorés au mépris des règles internationales.

 

En effet, le blocus de Gaza est contraire à la section II, point 102 du manuel de San Remo sur le droit international applicable aux conflits armés sur mer, qui prohibe l’usage du blocus naval lorsque son établissement inflige un dommage à la population civile excessif par rapport aux avantages militaires directs qui peuvent en être obtenus. Il est aussi contraire à la  IVème Convention de Genève qui impose aux puissances occupantes d’assurer l’approvisionnement des populations civiles en nourritures et biens de premières nécessités.

 

Tenant compte du fait que l’article premier de la IVème  Convention de Genève engage les Etats signataires à respecter « et faire respecter » ces règles, il est de votre devoir, comme chef du gouvernement de la République française, d’agir sur le gouvernement israélien pour qu’il se conforme au droit.

 

Souhaitant que la voix de la France se fasse entendre pour la Liberté, je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier ministre, l’expression de mes plus respectueuses salutations."

 

Le 19 juillet 2011

Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :