Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

salahHamouri-pt.jpg

Lu sur http://www.salah-hamouri.fr/node/317

 

Lettre à l'Ambassadeur d'Israël en France

 

Paris, le 27 octobre 2011

Monsieur Yossi Gal

Ambassadeur d’Israël en France

3, rue Rabelais

75008 Paris

 

Monsieur l’Ambassadeur,

 

Notre compatriote Salah Hamouri, 26 ans, qui est emprisonné depuis le 13 mars 2005 en Israël a été condamné à une peine de 6 ans, 8 mois et 15 jours de prison – ainsi qu’en atteste formellement un document officiel du CICR remis à sa famille (document joint). Salah Hamouri est donc libérable le 28 novembre prochain.

 

Le 25 octobre dernier, vous avez rencontré le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères, M. Alain Juppé qui, selon ses dires, est de nouveau intervenu auprès de vous pour que Salah Hamouri sorte de prison le « plus vite possible ».

 

Or, le lendemain de cette rencontre, la porte-parole de l’administration pénitentiaire israélienne, Madame Sivan Weizman, indiquait que Salah Hamouri ne sortirait pas avant le 12 mars 2012.

 

La « raison » invoquée est proprement incroyable : les prisons israéliennes ne seraient plus, du fait de la libération de 1.027 prisonniers palestiniens, en situation de surpopulation carcérale ! Et donc Salah Hamouri pourrait faire 7 ans de prison et non pas 6 ans, 8 mois et 15 jours comme strictement indiqué.

 

Cette annonce, totalement injuste et arbitraire, soulève une profonde indignation en France.

 

Israël déclare hautement être un « Etat de droit ». Il ne peut laisser bafouer ce même droit de manière aussi éclatante. Dans un Etat de droit l’administration pénitentiaire ne peut dicter le droit mais doit l’appliquer.

 

Au nom du « Comité national de soutien à Salah Hamouri » qui regroupe au plan politique toutes les sensibilités qui existent en France, je vous demande donc instamment d’intervenir auprès de vos autorités afin que le droit soit respecté et que notre compatriote sorte à la date qui est formellement prévue, c'est-à-dire le 28 novembre prochain afin qu’il regagne enfin ses foyers à Jérusalem.

 

Pour terminer, je me permets de souligner une évidence qui n’est pas seconde : l’image de votre pays, en France et dans le monde où le cas de Salah Hamouri est connu, sera affectée et aura à souffrir sérieusement si les responsables israéliens ne font pas appliquer le droit.

 

Dans l’attente,

Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur l’Ambassadeur, l’expression de mes salutations distinguées.

M. Jean-Claude Lefort

Député honoraire

Coordinateur du  Comité de soutien

 

PS : J’envoie une copie de ce courrier à Monsieur Alain Juppé, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères.

 

Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :