Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Depardieu.jpg

 

Pas exilé mais émigré

La précision sémantique est indispensable en politique. C'est bien souvent par manque de précision dans l'emploi des termes adéquats que nous acceptons la défaite sur le terrain idéologique.

Et s'il faut, pour se faire comprendre, préciser ce que nous voulons dire lorsque nous employons un mot, un concept détourné de son sens par l'adversaire politique, cela fait partie de la bataille idéologique, sans laquelle nous ne gagnerons jamais.

Prenons un exemple d'actualité:  avec l'"exil fiscal" de G. Depardieu en Belgique...

Ce n'est pas un exil: les "exilés" partent de chez eux contraints et forcés par la misère ou les persécutions. Jamais par plaisir.

Les Depardieu et autres Johnny Halliday, B Arnault, etc., sont des émigrés fiscaux, de même que les nobles qui fuyaient la révolution française en 1789/93 pour "se réfugier" dans les pays d'Europe où ils pouvaient préserver leurs privilèges de caste étaient des émigrés, et non des réfugiés.  Ils pouvaient rester en France en devenant des ci-devant", c'est à dire des citoyens égaux en droits. D'ailleurs, certains l'ont fait.

Et menons, une bonne fois pour toutes, la bataille pour l'harmonisation fiscale au sein de l'Europe, de même que la bataille pour l'égalité des droits sociaux!

D'après  José Tovar

Tag(s) : #Débats

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :