Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MISE AU POINT DE GABRIEL MASSOU, conseiller régional d’Ile de France,campagneelargie


Président du groupe Front de Gauche, Parti Communiste, Gauche Unitaire

Et Alternative Citoyenne et Les Alternatifs

 

Depuis hier, suite à un communiqué du Parti de Gauche, les interprétations de la situation du Front de Gauche au Conseil Régional d’Ile de France sont très diverses et souvent très loin des faits et de la réalité.

Depuis lundi, les 18 élus issus de la liste « Ensemble pour des régions à gauche, sociales, écologiques et citoyennes » se sont réunis plusieurs fois pour constituer un groupe au Conseil Régional. C’était la volonté affirmée de toutes et tous les élu-e-s, communistes, Gauche Unitaire, Alternative Citoyenne, Alternatifs et Parti de Gauche, même si j’avais connaissance des contacts des élu-e-s du Parti de Gauche avec Jean Paul Huchon pour obtenir la possibilité de créer un groupe autonome à 4.

Cette volonté ne s’est pas concrétisée et finalement, vendredi, les 4 élu-e-s issus du Parti de Gauche, ont préféré siéger parmi les non inscrits.

Je regrette ce choix mais il peut n’être que momentané car toutes les conditions sont réunies pour un travail commun efficace au sein du conseil régional.

 

L’idée avancée aujourd’hui par nos ami-e-es du Parti de Gauche selon laquelle la non création d’un groupe commun serait due à des divergences sur la participation à l’exécutif régional n’est pas du tout fondée.

 

Ces différences d’appréciation ne sont pas nouvelles et,  dès le texte commun au plan national du 28 octobre 2009, elles avaient été pointées, notamment dans le débat sur notre rapport à la stratégie du NPA. Elles avaient toujours été considérées jusqu’alors comme pouvant conduire à des choix différents selon les composantes des listes « Ensemble pour des régions à gauche, solidaires, écologiques et citoyennes» sans faire obstacle à l’existence d’un travail commun.

 

Ces différences existent d’ailleurs aussi avec la Gauche Unitaire mais cela n’a pas empêché la création d’un groupe commun avec eux. J’ai d’ailleurs été élu à l’unanimité président du groupe Front de Gauche comprenant tou-tes-s les élu-e-s communistes, gauche unitaire, alternative citoyenne et Les Alternatifs.

 

En fait, l’enjeu réel du débat s’est focalisé sur la volonté du Parti de Gauche de ramener ce groupe à un tête à tête avec le PCF, marginalisant les autres sensibilités. En effet, les élu-e-s du Parti de Gauche ont posé comme exigence non discutable leur présence à hauteur de deux membres au sein de la commission permanente parmi les 3 issus du groupe hors des Vices Président-e-s qui y sont de droit (1), ce qui rendait impossible la représentation de la Gauche unitaire qui en avait fait sa demande prioritaire. Ils ont annoncé leur renoncement à participer au groupe si elle n’était pas satisfaite.

 

Ainsi, le débat tout à fait légitime et qui est appelé à se poursuivre sur la participation ou non à l’exécutif n’a pas été la pierre d’achoppement.

 

Cela est d’ailleurs d’autant plus vrai que tout en refusant la participation à l’exécutif Régional le Parti de Gauche demandait des places à la commission permanente, des présidences et vices présidences de commissions, la présidence du Comité Régional du tourisme et/ou de l’Agence des espaces Verts, la Présidence d’une base de loisirs dans l’Essonne…etc.

 

C’est donc au prétexte que sa demande de sur-représentation au détriment des autres sensibilités n’a pas été suivie que les 4 élu-e-s du Parti de Gauche ont pour l’instant refusé de participer au groupe « Front de Gauche » préférant siéger parmi les non inscrits.

 

Je sais que la totalité des élu-e-s du groupe déplore une telle situation. Avec eux je veux redire que les portes en restent et en resteront grande ouvertes aux élu-e-s du parti de gauche et à toutes celles et tous ceux qui veulent construire une région solidaire, écologique et citoyenne !

 FTgaucherégionales

 

(1) Les Vice-président-e-s sont membres de droit de la commission permanente mais n’y interviennent pour l’essentiel que sur leurs propres rapports.



Voir Ile de France : soutien sans participation

Tag(s) : #Débats

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :