Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Communiqué 

 

 

Tout faire pour battre Sarkozy par le vote Ségolène Royal 

 

 

 

 

 

La mobilisation exceptionnelle des électeurs et des électrices a manifesté la volonté d’empêcher 

 

 

la réédition du 21 avril 2002.  

 

 

 

 

 

L’enjeu est à présent clair : au second tour, Nicolas Sarkozy sera tout à la fois le candidat de la 

 

 

droite et de l’extrême droite. Il veut imposer une politique qui représente une grave menace pour les 

 

 

salariés, les jeunes, les femmes, les immigrés, le peuple de ce pays. La mobilisation de toutes et de tous 

 

 

est nécessaire pour le battre. Aucune voix ne doit manquer à Ségolène Royal, le 6 mai. 

 

 

 

 

 

La gauche, dans ses diverses composantes, n’a pourtant pas été à la hauteur de la situation.  

 

 

 

 

 

Le Parti Socialiste, avec le « pacte présidentiel » porté par Ségolène Royal, n’a pas proposé la 

 

 

politique de rupture avec le libéralisme et avec la logique antidémocratique de la V° République, qui 

 

 

est nécessaire pour répondre aux aspirations populaires. 

 

 

 

 

 

Quant aux forces de la gauche antilibérale, victimes du vote utile, elles n’ont pas su s’appuyer 

 

 

sur la dynamique du « non » de gauche au traité constitutionnel européen et sur les mobilisations 

 

 

sociales des dernières années, qui se sont poursuivies durant toute la campagne électorale. Elles se sont 

 

 

dispersées dans une concurrence qui à fait perdre à leurs propositions politiques une grande part de 

 

 

crédibilité. 

 

 

 

 

 

Nous nous félicitons du résultat de notre camarade Olivier Besancenot, mais force nous est en 

 

 

même temps de constater que le total des voix antilibérales à gauche est le plus faible depuis une 

 

 

décennie.  

 

 

 

 

 

Forte de son résultat, il est de la responsabilité de la LCR de prendre dès aujourd’hui, avec la 

 

 

toute la gauche du 29 Mai, des initiatives pour mobiliser toutes les énergies contre Sarkozy, en faisant 

 

 

ainsi entendre l’exigence de la rupture avec le libéralisme, indispensable si l’on veut vraiment battre la 

 

 

droite. L’appel à la tenue d’un grand meeting de la gauche antilibérale à Paris, et de réunions du 

 

 

même type en province, doit permettre d’amplifier la mobilisation pour battre le candidat de la droite 

 

 

et de l’extrême droite. 

 

 

 

 

 

Au-delà, il est également de la responsabilité de la LCR de prendre l’initiative de rassembler la 

 

 

gauche antilibérale dans l’objectif de construire une réelle alternative à la droite et au social- 

 

 

libéralisme, ce qui passe en premier lieu par la recherche d’un maximum de candidatures communes 

 

 

aux élections législatives. 

 

 

 

 

 

Battre Sarkozy le 6 mai, empêcher la droite d’avoir une majorité à l’Assemblée nationale en 

 

 

juin, redonner son poids véritable à la gauche antilibérale dans l’électorat populaire, en toute 

 

 

indépendance vis-à-vis du social-libéralisme et de ses tentations d’alliance au centre : tels sont les 

 

 

objectifs que défendent les militants unitaires de la LCR. 

 

 

 

 

 

Le 22 Avril 2007, 23h00 

 

 

 

 

 

Christian Picquet, Alain Faradji, Céline Malaisé, Francis Sitel 

 

 

Membres du bureau politique de la Ligue communiste révolutionnaire 

 

 

Courant UNIR 100% à gauche de la LCR 

 

 

 
Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :