Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On est tous évidemment catastrophés des résultats, qui nous poussent inexorablement vers le bipartisme obligatoire et nous font envisager la possibilité d’une présidence Sarkozy… mais je voudrais quand même faire deux remarques :

1/ Les présidentielles ne sont pas tout, comme on veut nous en enfoncer l’idée dans la tête. Les législatives vont être d’une très grande importance et il faut s’atteler à cette campagne à Malakoff sans retard, même si l’accord départemental tarde à se faire, compte-tenu en plus du changement de rapport de forces à gauche du PS… Je propose donc une réunion tout de suite après le deuxième tour, par exemple le merdredi 9 ou le jeudi 10 mai? avec les candidates afin que cela se fasse dans la clarté, car pour l’instant ce que je vois du début de campagne hors collectif n’est pas très convaincant (mais j’ai été absente la semaine dernière ?).

2/ Tout le monde s’accordant à reconnaître l’importance du vote utile pour Royal (la peur du 21 avril 2002), il me semble que l’idée du rassemblement antilibéral est plus que jamais d’actualité – on a vu clairement les conséquences catastrophiques de la dispersion des voix sur plusieurs candidats. Il faudra donc s’y remettre sérieusement une fois les élections passées, sur la base des remises en cause inévitables qui devraient se faire. Deux points positifs pour nous : le regain d’intérêt pour la politique, particulièrement dans la jeunesse, qui a si j’ai bien compris à gauche voté surtout utile, dans ce contexte de dispersion des candidats remettant en cause le système,mais a tout de même aussi donné pas mal de voix à Olivier Besancenot – ce qui prouve par ailleurs la nécessité d’avoir un discours très clair.

 

 

Joëlle Fontaine

Tag(s) : #Editorial

Partager cet article

Repost 0