Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Compte rendu de la réunion du 5 mars 2007 des collectifs unitaires pour des candidatures antilibérales de la 11 ème circonscription (Bagneux, Malakoff, Montrouge)

 Nombre de participants : entre 50 et 60 dont Marie-Hélène Amiable Maire de Bagneux  et Catherine Margaté Maire de Malakoff

 Introduction de Nicole Bouexel sur les raisons de l’initiative de cette réunion et compte rendu des deux réunions départementales (92) des collectifs (compte rendu en pièce jointe)

  Objectif : malgré l’échec dans la tentative d’aboutir à une candidature unitaire à la présidentielle, l’objectif est d’essayer de relancer la dynamique unitaire autour de candidatures antilibérales unitaires (labellisées ainsi) sur toutes les circonscriptions du département

Leur base politique : les 131 propositions et le texte ambition - stratégie (avec débat sur les précisions à apporter ou non sur les rapports avec le PS quant à la question gouvernementale et l’éventuelle majorité parlementaire)

 Autre sujets de débat à trancher :

 - le problème du mandatement administratif (présentation des listes en préfecture sous sigle PCF) et les questions financières qui lui sont liées (financement des partis)

 -        l’existence dans certaines circonscriptions de candidatures décidées par le PCF sans débat préalable dans les collectifs unitaires

 Débat :

 

-        constat partagé : sur les trois villes le choix des collectifs a été de se maintenir sans prendre position sur le soutien à un(e) candidat(e) à la présidentielle . Le collectif de Bagneux a décidé de sortir un tract sur le programme pour intervenir malgré tout dans le débat dans le cadre de l’élection présidentielle

 -        sur la situation politique : a été noté le risque d’aggravation des politiques menées par la droite et d’insertion durable du pays dans un système de bipartisme dans un cadre libéral.

 -        Sur la situation propre à la circonscription (et plus généralement des trois circonscriptions du 92 avec des députés communistes sortants) : constat partagé que rien n’est gagné et que la bataille serait difficile pour faire élire (ou réélire)des candidatures antilibérales( cf les résultats des élections présidentielles et législatives de 2002 sur la 11 ème circonscription)

 -        Débat sur notre objectif :est-il seulement de gagner là où c’est possible des députés ou est-il au travers de cette étape de candidatures unitaires antilibérales aux législatives de construire une force politique nouvelle qui pèse à gauche du social libéralisme (autre variante : construire une alternative politique).

 -        Sur les candidatures Marie-Hélène Amiable et Catherine Margaté : même si quelques intervenants ont regretté la maladresse du choix du PCF de ces candidates sans discussion préalable (ni même information « officielle ») des collectifs – d’autres intervenants explicitant les raisons de ce choix- la très grande majorité des intervenants a soutenu ces candidatures avec deux arguments :

-        Leurs qualités : des élues mais aussi des militantes qui soutiennent les mobilisations

-        L’efficacité :dans cette bataille difficile il faut des candidatures connues et reconnues par la population ce qui est le cas des deux maires (dont l’une est conseillère générale)

Quelques interventions minoritaires sur le fait que deux candidature issues du PCF posaient problème sur la diversité politique présente au sein des collectifs, d’autres souhaitant avant de se positionner sur ces deux candidatures avoir des garanties que cette diversité serait prise en compte par les candidatures des différentes circonscriptions du 92

 -        sur le projet de base politique à ces candidatures quant à la participation gouvernementale ou à une majorité parlementaire avec le PS :a été débattu le fait de conserver la formulation du texte « ambition - stratégie »- certains ne voyant pas l’intérêt de revenir dessus avec un risque de créer des désaccords –ou de préciser cette formulation –certains mettant en avant l’accentuation du caractère antilibéral des propositions du pacte présidentiel de Ségolène Royal.

 -        Le choix a été fait de ne pas trancher immédiatement sur les candidatures portées par les collectifs de la 11 ème circonscription –même si de nombreuses interventions ont noté l’urgence de lancer la campagne.

-        Il a donc été décidé :

-        Une nouvelle réunion des trois collectifs le 26mars à Malakoff, SALLE DES CONFERENCE  A 20H , 22 BIS RUE BERANGER après la tenue de la réunion départementale des collectifs le 20 mars

-        De réfléchir à une formulation « consensuelle »sur les questions gouvernementales et de majorité parlementaire avec le PS.

 

 

Tag(s) : #Annonces et compte-rendus de réunions

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :