Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


24 OCTOBRE 2008

QUESTION ORALE

A P. DEVEDJIAN PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL DES HAUTS DE SEINE

 

Monsieur le Président,

Sans concertation préalable, le Président de la République a décidé, au cours de l’été, de créer un « Pôle National de la Statistique Publique » à Metz. Ce projet s’inscrit dans un programme de délocalisations de 5 000 emplois publics qui viendraient compenser la perte de 54 000 postes dans la région suite à la réforme de la carte militaire qu’il a lui-même engagée, en délocalisant des postes des administrations centrales.

L’ensemble des services du système statistique public est concerné par ce projet de restructuration présenté comme une création et un regroupement : INSEE et établissements régionaux, services statistiques ministériels nationaux et régionaux. Au total 1000 postes de l’INSEE seraient supprimés sur un effectif de 6 000 personnes d’ici 2015.

Ce projet est néfaste pour des centaines de familles d’agents de l’INSEE et autres fonctionnaires des ministères dont de nombreux de Alto séquanais.

Au-delà d’un éventuel départ de l’INSEE de Malakoff et de ses 1 500 salariés, la perte de nombreux emplois dans les Hauts de Seine, c’est bien une grave menace qui pèse sur le démantèlement de l’ensemble du service public de la statistique publique. Ce démantèlement ne manquerait pas d’entraîner un affaiblissement du potentiel intellectuel et scientifique de la statistique publique, avec une perte de la qualité et de la fiabilité du service rendu.

Les statisticiens publics sont pourtant indispensables au service de notre démocratie en donnant des données fiables, permettant aux collectivités et institutions de gérer au mieux notre pays. L’Etat doit leur garantir les moyens d’exercer leurs missions au service de la nation : « compter, analyser, prévoir », trois missions qui ne peuvent être dissociées sans perte d’efficience des services qui les assurent.

Nous protestons contre cette décision de délocalisation très coûteuse qui menace l’efficacité et la qualité du service statistique public. Un vœu du Conseil municipal de Malakoff a été adopté en ce sens. De nombreuses initiatives se développent, soutenues par les élus de Malakoff, la Députée Maire de Bagneux, les Maires de Clamart, Fontenay de l’agglomération Sud de Seine et les Conseillers généraux de Vanves et de Châtillon.

Nous vous demandons, Monsieur le Président : Que comptez-vous faire contre ce projet de déstructuration de la statistique publique ?

Que comptez-vous faire pour maintenir l’emploi dans les Hauts de Seine quand nous venons d’apprendre que les 300 emplois publics du service d’études sur les transports, les routes et leurs aménagements – la SETRA – situé à Bagneux seraient délocalisés à Sourdun… toujours pour compenser les pertes dues à la réforme de la carte militaire ?

Une fois de plus, ce projet a été annoncé aux personnels et leurs organisations syndicales, il y a quelques jours, sans concertation préalable. Une décision tout à fait étonnante puisqu’il était prévu que le SETRA rejoigne Marne-la-Vallée.

Voir aussi  INSEE: Non au fait du prince!

Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :