Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Déclaration du Conseil National du Mouvement de la Paix

De nombreux endroits de la planète nous parviennent les images, les bruits et la violence des crimes et du désespoir de la guerre. Ce contexte international est inquiétant. Le monde est soumis à des tensions très dangereuses de diverses origines. Les crises mondiales économiques, financières et écologiques, illustrées notamment par les émeutes de la faim, fragilisent l’organisation d’un monde dont le fonctionnement est de moins en moins capable d’assurer une existence supportable et un avenir durable à ses habitants.

Des dirigeants d’Etats ont la prétention d’y répondre par la guerre et les conflits. Pourtant, tout montre que la guerre n’est jamais la solution. Inquiétants sont les relents de guerre froide ; encore plus inquiétantes sont les guerres chaudes en gestation.
Oui, de sérieuses menaces de guerres existent. Dans le même temps, nombre de citoyens, mais aussi nombre d’Etats et d’institutions expriment leur refus de la guerre et de la violence comme tentatives de solutions aux maux du monde.

Le bilan de la présence militaire en Afghanistan décidée par le Conseil de sécurité de l’Onu en 2001 et assumée par l’Otan est dramatique. Le prétexte de la lutte contre le terrorisme ne résiste pas une analyse attentive de la réalité. L’aveuglement de l’Otan sur l’usage de la force mène à l’impasse et à l’engrenage de la violence. Seule la mise en œuvre d’une solution politique internationale qui donne la priorité à l’aide d’urgence, à la reconstruction de cet Etat et aux droits du peuple afghan peut permettre de sortir du bourbier. L’envoi de soldats français supplémentaires et le changement de mission des troupes françaises n’ont apporté aucun élément de stabilité. Pour les taliban, notre pays est devenu une cible. La mort des soldats français en Afghanistan en est malheureusement une conséquence concrète dont le gouvernement porte une part de responsabilité.
Le Mouvement de la Paix invite les citoyens à exprimer leur refus de l’engagement de la France dans les missions de combat en Afghanistan à l’occasion du débat parlementaire de septembre en s’adressant à leur député. Il propose l’organisation d’une journée nationale d’action pour demander le retrait des troupes françaises.

Le Mouvement de la Paix demande au président de la République de rapatrier les troupes françaises d’Afghanistan et de prendre des initiatives pour aider au développement de ce pays, en consacrant l’argent destiné à la guerre, pour la reconstruction et la viabilité sociale, économique et démocratique.

Le conflit en Ossétie, suite à l’agression géorgienne et à la riposte disproportionnée russe, est un résultat concret des risques que comporte l’élargissement de l’Otan dont le développement est un élément essentiel de la déstabilisation de la Planète. Pour tous les observateurs, le gouvernement géorgien a bénéficié du soutien politique et logistique des Usa.
La reconnaissance précipitée par la Russie de l’indépendance de l’Ossétie du sud et de l’Abkhazie contribue à l’escalade. Si l’expression par deux fois des Ossètes d’un statut d’autonomie doit être respectée, tout processus d’indépendance doit se faire dans un cadre validé par la communauté internationale. C’était vrai pour le Kosovo, c’est vrai pour l’Ossétie, l’Abkhazie ou toute autre partie du monde.

Prendre prétexte du conflit caucasien pour justifier le système anti-missile états-unien en Europe n’est pas acceptable. Le meilleur bouclier pour l’Europe, c’est l’action pour l’élimination des missiles qui polluent l’environnement politique du continent. Aucune base militaire étrangère n’a une quelconque raison d’être, ni en Europe, ni en Afrique, ni ailleurs.

Les alliances militaires n’ont aucune justification à se maintenir, les exemples récents montrent qu’elles ne font que créer des obstacles à la paix et aggraver les situations déjà tendues. C’est le cas pour l’Otan qui n’a plus lieu d’être, dont les velléités de s’élargir et de supplanter l’Onu sont injustifiables et créent de graves tensions porteuses de danger de guerres.
L’intérêt national de la France, comme sa responsabilité liée à la présidence française actuelle de l’Union européenne, exigent que des interventions énergiques en faveur de la paix et de la résolution pacifique des conflits soient menées par le président Nicolas Sarkozy. La France, comme l’Union européenne, n’ont rien à gagner de la survivance de l’Otan et tout à craindre de son élargissement et de sa doctrine interventionniste.

Le Mouvement de la Paix appelle à faire du 60ème anniversaire de l’Otan, début avril 2009, un moment de forte mobilisation internationale pour dire « Non à l’Otan ! », avec notamment une grande manifestation à Strasbourg et Kehl.

La situation au Proche et Moyen Orient reste toujours aussi dangereuse et source de tensions dans toute la région. La France et de l’Union européenne doivent prendre des initiatives fortes pour résoudre le conflit, faire appliquer les résolutions de l’Onu et arriver, enfin, à l’existence de deux Etats sur des frontières sûres et respectées par toutes les parties.

Les inquiétudes devant une intervention militaire annoncée en Iran au printemps ne se sont pas concrétisées grâce aux évolutions politiques aux USA où les partisans des solutions de force sont mis en difficulté par une opinion majoritairement hostile à la présence de soldats en Irak. Pour autant, le danger n’est pas écarté et seul un processus politique est de nature à écarter durablement la menace de prolifération nucléaire.
Cette menace d’utilisation de l’arme nucléaire a pris une nouvelle acuité, notamment par la mauvaise volonté évidente que mettent les puissances nucléaires officielles à respecter leurs engagements. Les pays dotés de l’arme atomique portent la plus grande responsabilité dans les risques de prolifération. Ils mettent en danger l’existence de la planète. La seule réponse durable réside dans l’élimination définitive des armes nucléaires. Pour cela, le Mouvement de la Paix entend tout mettre en œuvre pour que la conférence de révision du Traité de non-prolifération nucléaire de 2010 constitue une étape décisive dans cette voie. Le Mouvement de la Paix interpelle l’ensemble de la société française pour faire des 20 mois qui nous séparent de ce rendez-vous 20 mois d’actions pour sauver la planète du péril atomique.

Le Mouvement de la Paix soutient le 21 septembre - Journée internationale de la paix, promulguée par l’Onu. Il invite les citoyens, les collectivités territoriales, les établissements scolaires, les médias, les entreprises, à répondre à l’appel de l’Onu et d’en faire une grande journée de construction de la paix. Les comités du Mouvement de la Paix y prennent leur part en organisant ce jour-là des centaines d’initiatives dans toute la France, répertoriées sur le site www.21septembre.org.

Fort de 60 années d’expériences, le Mouvement de la Paix entend favoriser en France et dans le monde un large rassemblement pour s’opposer aux guerres, construire la paix et promouvoir une culture de paix. C’est le sens des divers collectifs unitaires qu’impulse localement et nationalement le Mouvement de la Paix.
Dans cet esprit, le Mouvement de la Paix invite l’ensemble du mouvement social français à préparer et à réussir le « Forum de la Paix » qui se tiendra le 21 novembre à Dijon en prélude au congrès national des 60 ans du Mouvement de la Paix.

Ensemble, les citoyens de notre planète ont beaucoup de paix à produire pour remplacer le « corps à corps » de la culture de guerre par le « cœur à cœur » de la culture de paix.

Le Conseil National du Mouvement de la Paix - 31 Août 2008  

LE MOUVEMENT DE LA PAIX
MAISON DE LA PAIX, 9 rue Dulcie September – 93400 Saint-Ouen
Tel : 01 40 12 09 12 - Fax : 01 40 11 57 87
Site web : www.mvtpaix.org - mail : national [à] mvtpaix.org
Agréé Association Nationale de la Jeunesse et d’Education Populaire

Contact Presse : Catherine Rio
Attachée de presse
catherine.rio [à] mvtpaix.org
Tél : 01 40 12 09 12

 

 

Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :