Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


La réalité est cruelle. Il y a un peu plus d’un an notre petit pére des pipoles allait chercher un point de croissance supplémentaire avec les dents. Au premier trimestre, Mme Lagarde, en charge de l’économie, jubilait encore au sujet de la croissance française, légèrement plus élevée en 2007 que ce qu’attendait la plupart des économistes. Le premier trimestre 2008 était honorable…

Un an après le début de la « nouvelle ére sarkozyste » c’est pire que du Chirac- Villepin, c’est dire…

Les faits :

         -la confiance, carburant de l’économie, est en berne, le moral des ménages n’a cessé de chuter, au plus bas depuis 1987 : http://www.insee.fr/fr/indicateurs/indic_conj/donnees/doc_idconj_20.pdf

         -la production industrielle a chuté en juin : -0,4% après –2,9% en mai

http://www.insee.fr/fr/themes/indicateur.asp?id=10&type=1

         -l’indice des prix est au plus haut depuis longtemps : + 3,6%sur un an

http://www.insee.fr/fr/themes/indicateur.asp?id=29&type=1

         -la croisssance est en recul de 0,3% au second trimestre 2008 après +0,4% au premier trimestre : http://www.insee.fr/fr/themes/indicateur.asp?id=26&type=1

En cas de deuxième baisse consécutive, au troisième trimestre, il s’agirait, selon la définition internationale, d’une récession ;

         -la consommation des ménages est à –2,9% au second trimestre 2008 après –0,1% au premier[1] : http://www.insee.fr/fr/themes/indicateur.asp?id=26&type=1

         -le commerce extérieur enregistre sur le premier semestre 2008 un déficit de 24,3 milliards d’€ : http://lekiosque.finances.gouv.fr/AppChiffre/nationales/revue/Chiffre_PDF.pdf

ce qui constitue une aggravation par rapport à 2007 (40 milliards sur toute l’année, prés de 50 probablement cette année)

         -les créations d’emploi dans le secteur marchand sont inférieures aux destructions d’emplois au second trimestre 2008 : http://www.insee.fr/fr/themes/indicateur.asp?id=18&type=1

Faut-il continuer la liste de ces mauvais résultats ?

Ces difficultés ont en partie des explications internationales . Une remarque sur ce point : on présente toujours l’extèrieur comme une donnée totalement exogène : en réalité, la France, cinquiéme économie mondiale a aussi participé aux dérives financières et immobilières observées depuis le début des années 90, les résultats 2007 de la Société Générale ou du Crédit Agricole, par exemple, l’attestent. Qui, au motif de la construction de l’Europe libérale, a déglérementé la finance, démantelé le secteur public financier, sinon les gouvernements libéraux et socio-libéraux (Chirac, Rocard, Bérégovoy, Balladur, etc.)?

Aujourd’hui, le mirage est dissipé : la seule politique aux mains des Etats reste la politique budgétaire. Mais, le collaborateur Fillon le dit, ce gouvernement n’a plus de marges (ce qu'il ne dit pas : puisque celles-ci ont été consommées par le désormais fameux « paquet fiscal »).

Ils vous diront qu’il faut attendre l’effet positif, très improbable, des (contre-) réformes pour que cela aille mieux. Pour l’instant, notre très « volontariste » Président s’en remet à une relance financée par l’Europe libérale…à quel prix ?

Vive la rentrée!


[1] Vive le «Président du pouvoir d’achat » !

Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions

Partager cet article

Repost 0