Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des millions de personnes se demandent comment empêcher ce Président de poursuivre son programme réactionnaire aux dégâts multiples. Comment interpréter les sondages au sujet de son bilan ? 38% des Français le jugent positif, 57 % le jugent négatif. Beaucoup voient les mensonges : la priorité au pouvoir d’achat se traduit par une augmentation de 56 centimes du SMIC. Mais ses amis sont bien servis … Ses pitreries accumulent méfiance, rejet, mépris, bluff, tourbillon pour morceler les réactions, mise sous contrôle des médias…

Mais, il provoque pour faire le fort devant sa base UMP. Il semble espérer que les grèves soient de plus en plus invisibles ; il s’en vante. Il sait que les « journées d’action » successives ont peu ou pas de prise sur lui. Il espère jouer des divisions entre organisations syndicales. Nous l’avons vu ces derniers mois : un tel calcul ne repose malheureusement pas sur rien.

Gagner, c’est quoi faire ?

Nous voulons y opposer un projet : que toutes les forces de transformation sociale et écologiste s’unissent, contre cette politiquer nocive, afin de créer une nouvelle situation. Nous le savons, la mobilisation sociale produit des éléments de crise politique. C’est la mise en échec de la droite ou c’est la perte des moyens d’une politique d’éducation nationale. C’est sa mise en échec ou c’est le recul du droit d’accès aux soins, les hôpitaux et une partie des fonctions de la Sécurité sociale privatisées. C’est leur défaite ou la mise en place petit à petit d’une politique sécuritaire faisant vivre une partie de la population dans la peur afin de diviser profondément notre société par la xénophobie.

Avec Sarkozy c’est en prime une sorte de coalition France-USA.

Lui et son gouvernement espèrent que les convergences et la dynamique qui ont marqué l’automne 1995 ne vont pas se reproduire. Nous travaillons justement à cela. Nous devons faire connaître un fait majeur : en donnant toute leur place aux propositions portées par les mouvements sociaux, syndicats, associations, il y a de quoi dessiner un programme de gouvernement alternatif à celui de la droite. A condition de savoir se faire entendre ensemble, ces forces sont immenses et capables de gagner : résister, faire abandonner des mesures importantes, freiner le pouvoir. Et s’il refuse de céder, montrer un rejet si massif, si multiforme, que les divers mouvements pourraient se renforcer les uns par les autres. Les forces politiques se réclamant de la gauche doivent choisir de soutenir cette alternative, et ainsi pour celles et ceux qui le veulent : le rassemblement d’une gauche de transformation sociale et écologique sera porté par les luttes pour mettre en échec la politique de la droite et du patronat. Les forces qui souhaitent cette alternative sont aussi capables de s’unir pour une autre Europe, pour mettre en avant les exigences démocratiques, d’égalité et d’urgence écologique qui comme nous le proposons aussi, doivent être au cœur des prochaines élections européennes pour arrêter le cyclone du libéralisme qui anéantit les espoirs de progrès et d’humanisme.

Dès les deux premières semaines de la rentrée :

Actions dans l’éducation nationale

- 20-21 septembre : Forum social européen à Malmö

- 20-21 septembre : Sommet des ministres de l’agriculture à Annecy : manifestation ,

- 4-5 octobre : Forum social des quartiers populaires

- 7 octobre : manifestation intersyndicale CSI : CGT, CFDT et toutes les autres organisations, sur toutes les revendications liées au travail, l appel sur les conditions du travail ; sans doute les mobilisations pour le droit d’accès aux soins s’y joindront aussi …

- 11 octobre réunion, dans la suite de l’Appel de Politis pour constituer un Front politique contre la droite et le patronat

- 16 octobre : manifestation unitaire des retraités

- 17 octobre : journée contre la pauvreté

- 17 et 18 octobre afin de promouvoir une autre vision de l’immigration et un autre type de relations entre l’Union Européenne, l’Afrique et le reste du monde. Nous organiserons la seconde conférence Euro-Africaine non gouvernementale, un grand rassemblement pour exiger une autre politique européenne et profiter à l’occasion d’un grand concert..

- 18 octobre : projets de journées décentralisées permettant de faire converger les luttes pour la défense d’une Fonction publique de qualité, dans tous les domaines et notamment sur la santé.

- durant les deux premières semaines de novembre : mobilisation nationale contre la loi de réduction des dépenses de santé, d’ouverture du bradage au privé de secteurs entiers de la Sécurité sociale et des moyens des hôpitaux publics

- 6 décembre : initiative du collectif : Pour une autre Europe

 
 
Publié le vendredi 11 juillet 2008

sur :  http://gauchealternative.org/
 
 

 
 
 
Tag(s) : #Débats

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :