Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Déclaration



Ce jeudi 15 mai, jour même d'un profond mouvement de défense du service public, particulièrement suivi dans l'Education nationale, le Président de la République a annoncé que le gouvernement présenterait, avant l'été, un projet de loi pour généraliser le service minimum d'accueil à l'école en cas de grève.

 

 

Tout en ignorant manifestement les revendications et inquiétudes partagées par les enseignants, les parents d'élèves et les lycéens qui ont manifesté en masse dans toute la France, Nicolas Sarkozy choisit la provocation pour détourner l'opinion publique des véritables questions.

 

Le problème majeur de l'école en France, c'est l'échec scolaire et le développement des inégalités qui concernent particulièrement les jeunes issus de milieux populaires. La question urgente n'est certainement pas de réduire, par les conditions de son exercice, le droit de grève des enseignants qui ne l'utilisent qu'à titre exceptionnel.

 

Cette attaque se fait également en direction des collectivités locales qui, contraintes, se voient mises en cause dans leurs compétences et leur autonomie !

 

Le Président et son ministre de l'Education nationale ont provoqué une situation de conflit en prévoyant, dans le budget pour 2008, la suppression de 11 200 postes dans l'Education nationale, la plus grande saignée dans la fonction publique, la modification à la va-vite des programmes scolaires sans évaluation sérieuse ou la suppression de l'école le samedi matin. Cette précipitation et cette absence de concertation provoquent la colère des enseignants et de nombreux parents, que la majorité présidentielle ne pourra ignorer indéfiniment.

 

Pour éviter le conflit, ce qu'il faut, c'est du dialogue et de l'ambition pour le service public d'éducation. Le Président avait annoncé qu'il donnerait la priorité en 2008 à l'école. Je souhaite que la mobilisation nationale du 18 mai lui rappelle très clairement sa promesse.


Marie-Hélène AMIABLE
Députée des Hauts de Seine
Maire de Bagneux




Mobilisations pour une autre politique éducative
le 18 mai, manifestation nationale
Opéra à Bastille par République
à 13h00

Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions

Partager cet article

Repost 0