Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« En testant un nouveau missile et en mettant à l’eau son dernier sous-marin, la France viole une fois encore le Traité de non-prolifération » s’indigne Pierre Villard co-président du Mouvement de la Paix, coordinateur de la Campagne pour le Désarmement Nucléaire.

 

« Pendant combien de temps encore les puissances nucléaires continueront-elles à bafouer impunément la loi internationale ? ». C’est la question que l’on peut légitimement se poser au moment où l’une d’elle, la France, s’apprête à tester pour la troisième fois le nouveau missile M51 et à mettre à l’eau, en grande pompe par le président de la République lui-même, son dernier sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE-NG).

 

Ce test et cette mise à l’eau constituent autant de provocations au moment où la communauté internationale est concrètement confrontée aux risques de prolifération. « Comment être crédible face à l’Iran ou à d’autres puissances dites du seuil (capable techniquement d’accéder à la fabrication de la bombe) ? Comment prétendre montrer la voie quand on ne respecte pas les engagements internationaux ? »

 

« Ce petit jeu est autant illégal que suicidaire » poursuit Pierre Villard. « L’intelligence réclame que tous oeuvrent au désarmement ». « Les 15 milliards d’euros du programme M51 seraient bien plus utiles à une vraie politique du désarmement, la satisfaction des besoins sociaux et l’aide au développement » comme écrit dans le texte de la cyber-action que la Campagne pour le Désarmement Nucléaire propose comme action immédiate (voir le site www.mvtpaix.org).

 

Alors qu’une commission peu représentative de la société française planche depuis plusieurs mois sur un Livre blanc destiné à éclairer la prochaine loi de programme militaire, ce tir et cette mise à l’eau confirment que rien ne change dans la conception exclusivement militaire de la sécurité. Pendant ce temps le monde change et de plus en plus de voix s’élèvent pour exhorter les Etats nucléaires à ce débarrasser de leurs 27 000 armes atomiques qui ne correspondent plus au enjeux du 21ème siècle mais continuent de mettre la Planète en danger.

 

Le Mouvement de la Paix qui a recueilli plus de 20 000 participations à sa consultation nationale par votation citoyenne concernant les armes nucléaires et les dépenses militaires demande au gouvernement d’abandonner le programme de missiles M51, de respecter les engagements du TNP - notamment son article 6, et de soutenir le modèle de convention d’élimination des armes nucléaires déposé à l’Onu. Une délégation de trente personnes de l’association participera aux travaux du prochain comité préparatoire au TNP à Genève du 28 avril au 9 mai prochain.

 

« Dans l’immédiat, nous invitons les citoyens à se faire entendre en participant à une cyber-action en direction du président de la République et du Premier ministre ». Toutes les informations sur www.mvtpaix.org. Cette action est complémentaire des inspections citoyennes du Centre d’essai des Landes qui ont retardé le dernier tir d’essai au mois de juin dernier et sont soutenues par le Collectif Non au missile M51 dont fait partie le Mouvement de la Paix.

 

 

 

Saint-Ouen, le 20 mars 2008

 

Le discours du président : http://www.elysee.fr/documents/index.php?mode=cview&cat_id=7&press_id=1198&lang=fr
Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions

Partager cet article

Repost 0