Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

undefined

 

CONSEIL GENERAL         REPUBLIQUE FRANCAISE

      DES  HAUTS-DE-SEINE           liberte - egalite - fraternite

       ____________             _________              

 

 

SEANCE DU CONSEIL GENERAL DU 22 FEVRIER 2008

 

DEBAT ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2008

 

Intervention de Catherine Margaté

 

 

Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues,

 

Le 21 décembre dernier, les conseillers généraux communistes étaient intervenus pour vous demander de revenir sur votre décision de réduire de façon très conséquente les subventions 2007 pour certaines associations de soutien à la parentalité.

 

Notre intervention n’aura pas été vaine puisque notre assemblée a rétabli les subventions à hauteur de l’année 2006. Cette décision, je le rappelle, remettait sérieusement en cause les actions sur la parentalité dans notre département et fragilisait gravement des associations qui oeuvrent utilement pour aider les parents dans l’éducation de leurs enfants.

 

L’association AD2P, créée en 1990 dans le cadre d’un contrat départemental entre l’Etat et le Conseil général, se retrouve aujourd’hui dans la même situation. Son activité est pourtant connu de notre assemblée puisqu’en 1998, un protocole d’initiative concertée avait été signé entre AD2P, le Président du Conseil général, le Préfet, le Procureur de la République et le Président des Maires du 92 afin de missionner l’association dans le développement et l’animation de l’exposition « Etre Parent Aujourd’hui » à travers le département et renforcer ses actions de soutien à la parentalité.

 

 

C’est donc depuis une dizaine d’année qu’AD2P mène des actions conjointes avec les chargés de prévention de l’ASE du Conseil général et les référents communaux en particulier dans le Sud du département autour de l’exposition « Etre Parent Aujourd’hui » et du jeu interactif « l’Escargot de la Vie ». Elle perçoit pour cela, chaque année, une subvention du département à hauteur de 35 000 euros.

 

Alors qu’elle avait eu un contact, en septembre, avec Monsieur Juvin sans qu’on les alerte sur une baisse éventuelle de sa subvention, c’est le 21 décembre et par téléphone qu’AD2P apprend que sa subvention pour 2007 serait de 15 000 euros au lieu de 35 000 euros soit une baisse de 57%.

 

Malgré les débats du Conseil général du 21 décembre, cette décision lui sera confirmée par courrier, le 15 janvier. Toutes ses actions étant engagées et réalisées sur la base d’un budget prévisionnel incluant une subvention du Conseil général de 35 000 euros, cette association se trouve, aujourd’hui,  en grande difficulté pour clôturer ses comptes 2007.

 

Cette décision mettant en péril les actions et les emplois de cette association, elle est aussi très inquiète pour l’année 2008 qui devait fêter les 10 ans de l’exposition.

 

Monsieur le Président, à l’appui de nos précédents débats, je vous demande de rétablir les subventions 2007 au minima des subventions 2006 et de les maintenir pour l’année 2008 pour l’association AD2P mais aussi pour toutes les associations qui agissent dans le domaine de la parentalité. Les actions de parentalité qui, je le rappelle, relèvent des missions du département comme l’a décidé notre assemblée départementale en adoptant les orientations 2005-2010 du schéma départemental de prévention et de protection de l’enfance et de la jeunesse. 
undefined

Lu sur http://catherinemargate2008.elunet.fr/public/catherinemargate2008.elunet.fr/doc-cg/08.02.22-CM-ADPP.doc

 

Tag(s) : #Niouzes diverses

Partager cet article

Repost 0