Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

undefined

Suite à l’article du Parisien intitulé « Malakoff Rouge un jour…rouge toujours ?»[1], il semble que les imaginations s’enflamment quelque peu ici et là quant aux résultats de la prochaine élection municipale à Malakoff…

 

Le seul élément nouveau est le nombre de listes. Il faut maintenant laisser parler la démocratie, c’est à dire les électeurs.

 

Pour calmer les ardeurs prématurées, il semble toutefois utile, à ce stade, de rappeler les résultats des élections antèrieures comparables soient les précédentes municipales et cantonales, tout en gardant le seul point de repère localement significatif et récent, celui des résultats du premier tour des législatives de 2007.

 

 

Municipales 1995                   Municipales 2001

Inscrits     1954                           18565

Votants    11112                            9833

%inscrits 56.84%                        52.97%

Exprimés 10843                            9294

%votants 97.58%                        94.52%

 

Figuères/Margaté       6863             6637

%exprimés              63.29%          71.41%

 

Lesuisse/Guilmart     3980              2657

  %exprimés            36.71%          28.59%

 

 

Il est évident que la présence de davantage de listes qu’auparavant devraient conduire à une participation accrue, ce qui serait en soi une bonne nouvelle pour la démocratie locale, même si la forte déception engendrée par la politique libérale-autoritaire joue plutôt dans l’autre sens au sein de l’électorat de droite, à moins que la liste du MODEM ne serve de roue de secours à la droite UMP.

 

Par ailleurs, il est clair au vu des chiffres, et sauf bouleversement très improbable du paysage électoral malakoffiot, que le mode de calcul utilisé pour les municipales conduit à ce que toute voix de gauche ne se portant pas sur la liste « Ensemble pour Malakoff » n’aura pour seul résultat que de donner éventuellement un siège de plus à une des deux listes de droite.

 

A réflèchir en toute responsabilité antilibérale, quelquesoit l’opinion qui peut être portée sur les tendances sociales libérales quelquefois trop présentes au sein du PS. 

Voir aussi:  Spéculations électorales et réalités chiffrées (2)

Tag(s) : #Données

Partager cet article

Repost 0