Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

undefined 

Nous aimons vivre Malakoff et c’est pour cela que nous souhaitons qu’elle reste une ville populaire, diverse et vraiment à gauche.

Nous ne sommes pas un parti mais une « chose rouge et verte » ( comme diraient les Italiens), un lieu d’un type devenu assez rare où se retrouvent des gens, inscrits à des partis ou pas, sur des bases antilibérales de gauche, ouvert à tous ceux qui s’y reconnaissent, sans aucun a priori.

Le non à l’Europe libérale, fédérateur d’une certaine idée de l’autre Europe possible, d’une mondialisation de progrès, nous a rassemblés et nous rassemble encore.

 

Ce qui nous unit aujourd’hui :

 

La certitude qu’il faut aujourd’hui faire de la politique autrement, en dépassant les pratiques actuelles :

-dans la version PS, un parti aujourd’hui majoritairement occupé à courir derrière Sarkozy, sans projet de transformation sociale, quasi-absent des luttes et se différenciant seulement sur la forme du pouvoir libéral- autoritaire,

-dans la version PC, qui hésite à faire un choix clair, notamment en ce qui concerne les conceptions du rassemblement, ce qui handicape lourdement toute nouvelle offre politique vraiment à gauche,

-dans la version extrême gauche dite radicale, sans offre  de politique alternative non plus car refusant de se poser la perspective des responsabilités de pouvoir, fussent-elles locales,

 

La volonté d’agir pour combattre la contre réforme sarkozyste, une attention permanente aux aspirations portées par tous les mouvements sociaux progressistes, et notre participation aux mobilisations sociales,

 

Le refus d’entériner, comme le font la droite, comme le font les sociaux-libéraux, les inégalités et injustices sociales, au nom d’une pseudo-modernité,

 

La volonté de produire des idées permettant de répondre aux aspirations des citoyens du 21éme siècle sans pour autant renier les acquis du mouvement ouvrier et démocratique, les luttes écologiques et féministes,

 

La volonté de construire une force politique nouvelle unitaire, aux positionnements clairement antilibéraux, prenant en compte la mondialisation et qui puisse vraiment compter dans la vie politique française, du type de ce qui existe déjà dans certains pays voisins.

 

Nos atouts :

 

La diversité est notre faiblesse (ce que démontre la séquence électorale du début 1er semestre 2007 et notre absence des présidentielles),

 

La diversité est aussi notre force: des cultures, des parcours et expériences différents, cela est propice au choc des idées, et c’est le meilleur moyen d’innover.

 

Malgré des hésitations affichées, Sarkozy veut faire des municipales, et des cantonales, une étape de consolidation de son pouvoir, politiquement et idéologiquement. Il convient donc, sans oublier qu’il s’agit d’élections locales traitant de questions souvent consensuelles, de proposer un programme clairement de gauche, et non à dominante « gestionnaire ».

 

Nous ne présentons pas de programme municipal ficelé de rechange. Le programme de la liste de rassemblement de la gauche, « Ensemble pour Malakoff », conduite  par Catherine MARGATE recueille,  pour l’essentiel, notre adhésion mais nous souhaitons aussi souligner et apporter quelques idées fortes à faire partager dans le débat municipal.

 

Nous ne présentons pas de candidats étiquetés « antilibéral et unitaire » mais certains membres du collectif sont présents sur la liste « Ensemble pour Malakoff ».

 

Les fondamentaux de notre inspiration sont: liberté, égalité/justice, fraternité/solidarité et valorisation de la diversité, développement durable (efficacité économique-justice sociale-vigilance environnementale), citoyenneté et  culture de paix.

 

Les années qui suivent devront être celles d’un développement nouveau de la démocratie locale, d’un affichage plus clair des objectifs de développement durable au niveau de la commune et de l’agglomération. Elles seront aussi marquées par un approfondissement des relations avec Paris et par la montée en régime de l’agglomération Sud de Seine.

 

Des outils sont à inventer et à expérimenter permettant une collaboration accrue entre élus, professionnels et acteurs locaux (citoyens, ou organisations) pour l’élaboration des projets et la gestion.

 

Face aux attaques antisociales et antidémocratiques qui président à la politique libérale- autoritaire de remodelage de la société française, véritable « contre réforme conservatrice », une municipalité vraiment à gauche constitue  un point d’appui solide pour agir. Pour que ce rôle joue à plein, l’intervention des élus ne se situe pas seulement au niveau des institutions (locales, départementales, etc…). Il doit développer encore plus qu’actuellement la circulation de l’information et les actions menées en commun avec la population.

Suite: undefined

Malakoff bien à gauche! (2) 

 

Le collectif antilibéral et unitaire de Malakoff

Le 28 janvier 2008

Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :