Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cerises4.jpg

Paris, le 15 novembre 2007

Salariés, usagers,

 

 

Ouvrons les yeux,

… fermons la télé !

 

 

Sarkozy a été élu sur le slogan « travaillez plus pour gagner plus ». La réalité, c’est :

 

  • augmentation du coût de la vie, de l’essence, des produits de grande consommation, …
  • moins de protection sociale avec les franchises médicales et la réforme des retraites ;
  • attaque en vue contre le code du travail et le CDI ;
  • toujours plus de précarité et d’exclusion sociale ;
  • autonomie c’est-à-dire un accès aux universités toujours plus chères ;
  • la flambée des loyers et l’augmentation des mal-logés ;

 

Tout cela c’est « travaillez plus pour gagner moins » !

 

Pour rogner sur tous nos acquis, le gouvernement crée des boucs émissaires pendant que certains s’octroient des augmentations faramineuses (206 % pour Sarkozy, paquet fiscal de 15 milliards d’euros), pendant que les profits explosent et que les inégalités se creusent. D’autres coups bas sont à venir, comme la TVA sociale.

 

 

Ne nous laissons pas plumer !

 

 

Les secteurs en lutte combattent cette régression sociale voulue par le gouvernement.

 

Sont-ils les seuls à être concernés ?

  • Quand le gouvernement veut passer tout le monde à 40 ans de cotisations pour les retraites, c’est pour permettre de passer rapidement à 41 ans en 2008, puis à 42 ans ! En plus, le gouvernement soutient la position de la Commission Européenne qui préconise de reculer l’âge de la retraite : jusqu’où iront-ils ?
  • Quand les étudiants se battent contre la loi Pécresse, c’est notamment pour éviter que nous tombions dans le modèle américain où les familles s’endettent (quand elles le peuvent) pour financer l’inscription en fac. Ils refusent cette sélection par l’argent.

 

Les salariés en lutte défendent la protection sociale, c’est-à-dire l’intérêt général.

 

 

 

 

C’est pour cela que nous appelons tous les salariés, les chômeurs, les jeunes, … à soutenir ce mouvement.

 

 

  • Nous revendiquons une augmentation générale des salaires alors que la part des salaires dans le Produit Intérieur Brut a baissé de plus de 10% depuis 1982 au bénéfice des profits ;
  • Nous revendiquons l’arrêt des allègements de charge (près de 25 milliards d’euros en 2007) qui plombent les comptes de la protection sociale qui est à cause de cela en déficit de 13 milliards d’euros.
  • Nous revendiquons la défense des services publics par une politique d’emploi massive pour répondre au chômage de masse et aux besoins des usagers.
  • Nous revendiquons le droit pour tous à l’éducation gratuite, donc à l’abrogation de la loi Pécresse.

 

 

A l’argument sur la prise d’otages, nous répondons :

 halte au racket sur nos salaires et sur la protection sociale !

 

A l’argument sur la liberté de circuler, nous rappelons :

notre combat permanent pour une meilleure sécurité des circulations, contre la liquidation des gares, des guichets, des dessertes, l’entretien négligé des rames, des voies : cela concerne tous les usagers.

 

Le rail participe au bien-être de tous car il préserve l’environnement. C’est pourquoi nous refusons la fermeture des 262 gares fret, et le transfert à la route (sur plus d’un million de camions !) d’une grosse partie de fret ferroviaire.

 

Si vous pensez que notre lutte vous gêne, sachez que si nous perdons, il n’y aura plus de limite à la volonté du gouvernement d’aller encore plus loin, contre tous les salariés.

Ils veulent nous monter les uns contre les autres. A nous de nous unir contre sa politique de liquidation des acquis sociaux.

 

 

L’Assemblée Interprofessionnelle d’Austerlitz

du 15 novembre

Tag(s) : #Tracts, déclarations et pétitions

Partager cet article

Repost 0