Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RESF2.jpg

Mercredi 3 octobre, le Réseau Education sans frontières pour les Hauts-de-Seine Sud et les organisations qui soutiennent les sans papiers avaient donné rendez-vous pour un rassemblement à la sous-préfecture d'Antony. Sans reprendre les rassemblements hebdomadaires qui avaient lieu avant les vacances, il s'agissait de montrer que la mobilisation des citoyens était plus que jamais intacte pour contrer les expulsions qui s'accélèrent encore suite aux injonctions présidentielles. 

Ce mercredi, plusieurs arrestations de pères de famille avaient eu lieu à Meudon, Asnières, Fontenay, Montrouge...suite à des contrôles d'identité lors de véritables rafles sur la voie publique. Ainsi M. Kone a été arrêté au métro à Malakoff, et, hélas, une des arrestations faisait suite à la dénonciation d'un receveur de poste transmise au commissariat. Signes de la fébrilité du président, du ministre et de leurs sbires qui rencontrent  des difficultés pour atteindre leurs quotas d'expulsions mais aussi de l'atmosphère délétère que crée cette véritable chasse à l'homme.

Mais la solidarité qui s'exprime autour des sans papiers et l'efficacité du RESF leur causent bien du souci. Ce mercredi, internet et le téléphone avaient fonctionné à plein : alertes des familles aux militants, messages d'élus  (et notamment Catherine Margate) qui ont fait circuler  l'information. Résultat, nous étions une centaine à la sous-préfecture avec la présence du maire de Fontenay- aux-Roses, et d'élus de Bagneux. Une délégation a été reçue puis deux groupes sont partis l'un vers le commissariat de Vanves l'autre vers celui de Montrouge. A Vanves nous étions une vingtaine avec poussettes, vélos, banderole et fanions du RESF faisant événement dans la rue et créant le débat avec les passants. Le rassemblement, les appels de personnalités diverses  au commissariat, l'intervention et la présence d'élus de gauche de Vanves (mais aussi, parait-il, celle du maire de Vanves) ont porté leurs fruits. La commissaire nous a annoncé la libération de M. Koné pour 17h. Il nous restait à rejoindre les amis de Montrouge pour leur annoncer la bonne nouvelle. Nous les avons retrouvés à la terrasse d'un café : là aussi le papa arrêté venait d'être libéré.

Après-midi productive donc, mais en sachant que des menaces quotidiennes pèsent sur toutes les familles et qu'il faut maintenant faire régulariser les dossiers à la préfecture. D'ores et déjà un rendez-vous a été obtenu pour l'un d'entre eux le 15 octobre. A suivre et à poursuivre avec la vigilance et la ténacité sans failles du RESF qui s'élargit sans cesse à toute occasion. Ainsi quelques amis du RESF tenaient un stand à la brocante de Malakoff le dimanche 7 octobre. 

Tag(s) : #Annonces et compte-rendus de réunions

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :