Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

logo-2007-08.jpg

Odj : mobilisations et groupes de travail, comité Riposte, liste AU, prochaine coordination, Assises. En annexe : des éléments d’information et de discussion sur le comité Riposte et un texte des Bouches-du-Rhône au sujet du TCE.

Compte-rendu de la réunion du 02/10/07

Présent-es : Abdel Benassem, Pierre Cours-Salies, Monique Dental, Florence Fusin, Jean-Marc Jacquot, Pierre Laporte, Jean Malifaud, Roland Mérieux, Henri Mermé, Gilles Monsillon.

Excusé-es : Francine Bavay, Emmanuel Chanial, Franck Loizemant, Fernanda Marrucchelli, Yves Salesse, Claire Villiers.

Ne sont pas systématiquement mentionnées comme "excusé-es" (tout en l’étant pourtant de fait) les membres du secrétariat de la province qui, pour des raisons évidentes, ne peuvent que rarement être présent-es aux réunions hebdomadaires.

Point sur les mobilisations et les groupes de travail :

Europe : Dans le cadre du groupe de travail qui réunit les différentes forces du Non de gauche au TCE, un texte appelant à un référendum a été rédigé et sera finalisé le 5 octobre. Cette réunion permettra également de préparer une conférence de presse. Yves Salesse n’étant pas disponible ce jour-là, il a été convenu que Jean-Marc représenterait les collectifs à sa place. Nous signalerons à cette occasion qu’à l’initiative du collectif de Marseille (relayée par divers organismes et syndicats), une campagne pour un référendum va être lancée dans le département des Bouches-du-Rhône (voir texte en annexe 2)

Grenelle de l’environnement : Fin octobre, aura lieu le "Grenelle de l’environnement". Un grand nombre d’organisations travaille et appelle à la mise en place, dans toute la France, de "Grenelles alternatifs et citoyens". Une délégation du secrétariat des collectifs participe aux réunions de ce groupe de travail et plusieurs initiatives sont prévues (mobilisations le 17 à Drancy et le 21 à Paris notamment). D’autre part, les organisations politiques préparent un texte en commun.

Franchise médicale : La mobilisation du 29 septembre a rassemblé 2 000 personnes au gymnase Japy et plus de 20 000 sur l’ensemble du territoire. Même si ces chiffres restent insuffisants, c’est au-delà de ce que l’on pouvait espérer pour une première mobilisation et les objectifs des organisateur-rices ont été atteints. Les initiatives se poursuivent (manifestations le 13 partout en France, grand concert le 20 ou le 21 octobre à Paris). Vous pouvez en savoir plus sur : http://www.contre-les-franchises.org.

Mobilisations féministes : Le comité de soutien à Marina Petrella a lancé un appel aux élus, personnalités, associations et organisé un rassemblement place de l’Opéra lundi 1er octobre. Nous vous invitons à signer et faire signer cet appel : marinapetrella2007 AT yahoo.fr (ou à monique.dental AT wanadoo.fr) en pièce jointe. La collecte que nous avions faite lors de la dernière coordination a permis de recueillir plus de 300 euros et le comité de soutien transmet ses remerciements chaleureux aux collectifs.
D’autre part, le Collectif national pour les droits des femmes (dont le Réseau Féministe Ruptures fait partie) prépare des mobilisations pour la journée internationale de luttes contre les violences faites aux femmes fixée chaque année au 25 novembre ; ainsi que pendant la Conférence gouvernementale sur l’égalité professionnelle qui doit se tenir en octobre, une réunion publique en février 2008 a été décidée.

Chômage/Droit au travail : Le réseau Stop Précaritéet les intermittent-es du spectacle organisent un meeting le 25 octobre à 18h (Bourse du Travail, salle Jean Jaurès, 3 rue du Château d’eau, Paris). Cette mobilisation a pour objectif de prendre position contre les mesures du gouvernement. Pierre Cours-Salies y sera présent au nom des collectifs (voir le texte donnant des éléments de débat...).

Marche pour un moratoire sur les OGMs : Elle a lieu du 9 au 12 octobre (avec un accueil à Vitry...) et une journée de mobilisation est prévue le 13. Pour plus d’infos, voici les contacts : marche.chartres-paris AT no-log.org et http://marche.chartres-paris.ouvaton.org. Nous vous invitons à signer la pétition sur le site : http://www.moratoireogm.org.

Lors de toutes ces mobilisations, les collectifs présents ne sont pas identifiés et le déplorent. Nous avons donc convenu de commander des autocollants. Ceux-ci seront prêts pour la manifestation du 13. Le texte Pour une alternative unitaire au libéralisme a plutôt une fonction de mot d’ordre et pourra ainsi facilement être réutilisé à l’avenir, quelle que soit l’appellation que les collectifs choisiraient d’adopter par la suite.

Comité Riposte :

La relance du comité Riposte, à l’appel de Marie-George Buffet et à l’occasion de la fête de l’Huma en septembre dernier concernait tous les participants de 2006. Le secrétariat de la coordination avait demandé à y participer mais n’a pas encore recueilli de réponse favorable de la part des autres membres. Entre-temps, le comité Riposte a rédigé un texte qui fait certes apparaître des positions communes des "forces de gauche" contre la droite et en soutien aux mobilisations mais ne permet pas de penser que nous pourrons ensemble élaborer de vraies perspectives alternatives. Nous vous invitons donc à réfléchir aux questions suivantes et à nous faire part de votre avis rapidement (vous trouverez en annexe tous les compléments d’info concernant Riposte) :

-   La coordination des collectifs doit-elle maintenir sa demande de participer à ce comité ?
-   Si oui, dans quelles conditions et avec quels objectifs y participerait-elle ?

La liste AU : Il a été convenu que toutes les infos du secrétariat devaient idéalement parvenir au plus grand nombre, évitant ainsi que la diffusion de ces infos repose seulement sur les correspondant-es locaux-les qui ne parviennent pas toujours à relayer en temps et en heure. La liste dont nous disposons va donc être vérifiée, complétée et actualisée, notamment par Abdel, Emmanuel et Gilles. N’hésitez pas à nous faire connaître les coordonnées de personnes qui ne reçoivent pas les infos du secrétariat et souhaiteraient les recevoir.
Par ailleurs, l’utilisation du site suppose que le maximum d’adresses y soient regroupées afin de faire une lettre régulière aux utilisateur-rices.

Prochaine coordination : Elle aura lieu les 27 et 28 octobre. Prenez bien note de ces dates ! Tous les détails vous seront communiqués ultérieurement. Nous sommes toujours à la recherche d’une salle gratuite. Afin de bien préparer cette rencontre, nous invitons les collectifs à étudier les textes qui leur ont été envoyés et à en débattre.

Assises : Elles auront lieu soit fin novembre, soit début décembre mais nous cherchons toujours une solution pour la salle.

La prochaine réunion du secrétariat aura lieu le mardi 8 octobre, à 18h30, au local des Alternatifs.

Le secrétariat

Étienne Adam (14), Abd-El-Kader Aït Mohamed (37), Francine Bavay (92), Gérard Blanchet (63), Robert Bret (13), Didier Brisebourg (94), Marylène Cahouet, Emmanuel Chanial (75), France Coumian (75), Pierre Cours-Salies (93), Monique Dental (75), Anne Flambard (14), Florence Fusin (60), Marc Gicquel (49), Rémy Jean (13), Pierre Laporte (93), Franck Loizemant (75), Jean Malifaud (75), Fernanda Marrucchelli (75), Franck Mérat (75), Henri Mermé (75), Gilles Monsillon (95) Katie Palluault (72), Roland de Penanros (29), Frédéric Pic (64), Martine Rainaud (33), Jean-Claude Roulin (12), Yves Salesse (75), Eros Sana (95), Dominique Taddei (Corse), Claire Villiers (92).

ANNEXE

1) Éléments d’information et de discussion au sujet du comité Riposte

La première : le secrétariat de la coordination demande-t-il à participer au groupe Riposte ?

Pour raviver les mémoires défaillantes au sujet du comité Riposte : Cet organisme a été lancé au printemps 2006, au moment du mouvement contre le CPE et après le congrès du PCF. Il correspondait partiellement avec la proposition de tenir des débats à plusieurs voix politiques, sur quatre grands thèmes, décidés par un collectif de "toute la gauche", dont le PS, qui s’était réuni début février. Selon la proposition du PC, acceptée par le PS, cela regroupait, outre ces deux organisations : le Parti des radicaux de gauche (PRG), le Mouvement républicain et citoyen (MRC), les Verts, Mars, la Gauche républicaine, Peuples et régions solidaires, Les Alternatifs, Convergence citoyenne pour une alternative à gauche (CCAG). La LCR a demandé à se joindre à un comité qui réduirait son activité à exprimer ensemble des positions communes en soutien aux mobilisations et contre la politique du pouvoir. Cela fut fait contre le CPE, avec un texte minimaliste : une partie de la loi combattue par les étudiant-es et les jeunes ne l’était pas par le PS dans son ensemble. Nous avons eu un texte minimal : soutien d’un côté et condamnation de l’autre. Aucune analyse ou rejet de l’ensemble de la précarisation sociale n’était possible sans se heurter aux limites d’un texte commun avec le PS. La LCR voulut proposer un meeting commun de soutien à cette mobilisation. Le PS n’en voulait pas...

La relance du comité Riposte, à l’appel de Marie-George Buffet et à l’occasion de la Fête de l’Huma le 15 septembre 2007 concernait tous les participants de 2006 et, selon le PS et le PC, eux seuls. Le PRG ne s’est pas manifesté, Mars a fusionné avec la Gauche républicaine. Nous devons, en tant que coordination des collectifs, savoir si nous souhaitons y participer. Au cas où cela aurait eu une possibilité, nous avions prévu, si vous souvenez bien, d’en rendre compte le 22 septembre,. Certes, le secrétariat est maintenant amplement informé. Mais le secrétariat de la coordination des collectifs doit savoir si oui ou non la coordination doit demander d’y être acceptée. Les questions sont différentes pour les courants ou réseaux ou partis qui en sont “membres” et pour notre coordination.

La seconde question : à quoi sert de participer à un tel comité ?

Au premier abord, vu sa composition, il ne peut pas s’agir d’un lieu d’élaboration de perspectives alternatives. Il ne peut s’agir que de faire apparaître les positions communes des "forces de gauche", contre la politique de la droite et en soutien aux mobilisations. La question posée n’est pas de savoir si un texte issu de ce type de "comité" nous satisfait. Ni même, comme on pourrait le croire, si le texte est "équilibré" entre les positions du PS, du PC ou de ce que nous pourrions souhaiter. La seule question réelle : est-il politiquement acceptable pour dire NON au gouvernement et affirmer un soutien à la mobilisation Prenons le texte du 18 au soir (reproduit ci-après)

Aurait-il été acceptable en ne disant pas un mot de la politique contre l’immigration et contre la chasse aux immigrés, qui n’est pas son sujet principal ? C’était indispensable... Si nous y avions été présents, aurions-nous dû exiger une expression contre le mini-traité européen alors qu’un autre cadre unitaire était en train d’en discuter ? Pour être signé du PS, ce texte ne pouvait pas inscrire, noir sur blanc : « une autre répartition des richesses de ce pays permettrait de garantir les retraites avec la règle des 37 annuités pour tou-te-s, sur la base des dix meilleurs années, etc. ». Le représentant du PS a donc "fait des concessions". Le texte n’est pas "bon" pour autant.

Nous pensons qu’il est utile de montrer que toute la gauche prend position contre la politique de Sarkozy et pour les mobilisations à venir. Cela ne fait pas une alternative politique ; mais cela peut contribuer à donner l’idée que, si tout le monde s’y met, on peut imposer des freins, des reculs face aux attaques. Se contenter de cela serait politiquement ruineux, évidemment. Aucune tactique n’a de sens pour elle-même : sans une autre activité de mobilisation, de discussion pour une alternative, un texte minimal ne sert à rien. Mais il peut avoir un rôle d’affirmation unitaire défensive, qui permet aussi de développer d’autres activités.. Il suffit de relire le texte adopté le 18 septembre au soir, après le discours de Sarkozy, signé par Les Verts, Région et peuples solidaires et aussi par la LCR :

DÉCLARATION DE PRESSE (le 18 septembre)

Les organisations de gauche et écologique se sont retrouvées ce mardi 18 septembre pour décider des actions communes à opposer à la politique de la droite de N. Sarkozy.

Le Président de la république vient aujourd’hui de confirmer son intention de procéder à marche forcée à la mise en place de ce qu’il nomme, “ un nouveau contrat social, profondément renouvelé ”. Derrière cette formule, tout est remis en cause, contrat de travail, sécurité sociale, système de retraite par répartition, solidarités.

Les salarié-es, la population de notre pays subissent une atteinte importante à leur pouvoir d’achat et se trouvent confrontés à la plus vaste offensive anti-sociale de ces cinquante dernières années, alors que les patrons, les actionnaires et les financiers se sont vu octroyer des avantages fiscaux, des réductions de prélèvements, des droits et pouvoirs nouveaux.

L’ensemble de ces mesures, comme le texte sur l’immigration présenté ce jour à l’Assemblée nationale, est d’une extrême gravité et appelle toutes les forces de gauche à contribuer aux mobilisations nécessaires.

Un signal clair sera donné dès le 29 septembre contre les franchises médicales en participant avec plus de quarante organisations sociales, syndicales et professionnelles à une journée de refus et de constructions de solutions alternatives permettant d’assurer la pérennité de notre système solidaire de protection sociale.

Parti communiste français, Parti socialiste, Les Verts, Ligue communiste révolutionnaire, Mars-Gauche Républicaine, Mouvement Républicain et citoyen, CCAG, les alternatifs, Peuples et régions solidaires.

Paris, le 18 septembre 2007

2) À propos du TCE (texte de Rémy Jean et Robert Bret)

La constitution est de retour !

Après le rejet par référendum du traité établissant une constitution pour l’Europe (TCE) par les électeurs français le 29 mai et hollandais le 1er juin 2005 et après une longue période d’hésitation, les chefs d’État ou de gouvernement ont fixé lors du cinquantenaire du traité de Rome le 25 mars dernier, l’objectif d’asseoir l’Union européenne sur des bases communes rénovées d’ici les élections au Parlement européen de 2009.

La Conférence Inter-Gouvernementale (CIG) qui s’est tenue le 23 juillet a présenté une version provisoire de traité modifié. Le projet final devant être adopté le 18 et 19 octobre lors du conseil européen, le texte conclu ce jour-là, sera ensuite soumis à la ratification des 27 États membres de l’Union européenne et des parlements nationaux.

Si tel que prévu, le traité modifié - dit simplifié -était ratifié, les dirigeants français et européens auront fait rentrer par la fenêtre le projet que nous avons chassé nous les antilibéraux avec d’autres par la porte, en prétendant qu’il s’agit de tout autre chose. Alors que ce traité simplifié prévoit de soustraire la décision économique au pouvoir du législateur, de placer l’économie hors de portée de la responsabilité politique, de soumettre toutes les politiques à l’exigence de la concurrence libre et non faussée, et finalement de soustraire l’essentiel de la décision politique au pouvoir des citoyens, seuls dépositaire des pouvoirs en démocratie.

Quel mépris, quel déni de démocratie !

• Comme l’a rappelé et proposé Yves Salesse au nom de la coordination des collectifs unitaires antilibéraux et les nombreux signataires de plusieurs appels sur le Net : que l’on soit favorable ou non, ce nouveau traité doit être soumis à référendum. C’est une exigence démocratique élémentaire. De plus, nous les antilibéraux nous ne pouvons nous laisser voler cette victoire politique. • Il serait, en effet, utile comme le propose Yves que les forces qui ont mené ensemble la campagne pour le Non de gauche au TCE se rencontrent rapidement pour discuter d’une prise de position commune sur le fond de ce traité simplifié. Mandatés par notre coordination départementale, nous vous proposons d’accueillir à Marseille l’initiative publique de lancement de cette nouvelle campagne.

Rémy Jean et Robert Bret

http://www.alternativeunitaire2007.org/spip/article.php3?id_article=1843

Tag(s) : #Annonces et compte-rendus de réunions

Partager cet article

Repost 0