Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

01Vichy-buste-mairie.jpg

L‘actualité est souvent plus illustrative que la fiction.

 

Cette semaine, l’annonce du probable délit d’initiés auquel auraient participé les cadres d’EADS fait bondir Mme Parisot :

"Si ces faits sont avérés, je n'ai que du mépris pour des gens qui se comportent ainsi; c'est tout sauf des patrons", a estimé la présidente du Medef sur la radio RTL, sans ajouter d'autres commentaires.

 

Or c’est la même semaine où Mme Dati, chargée de la Justice et ministre favorite, installe une commission chargée d’étudier la dépénalisation du droit des affaires, justifiée officiellement au nom de l’incitation à entreprendre.

 

C’est aussi le moment où l’on (re-)découvre des pratiques peu claires du MEDEF : à quoi ont servi les 5,8 M€(15M€ aux dernières nouvelles!) de M. Denis Gautier-Sauvagnac ? à financer des « jaunes » (comme on disait autrefois), à verser des primes occultes à certains personnels ? Dire que ce monsieur a la charge de la discussion avec les syndicats sur la « modernisation » du marché du travail[1]

 

Après les cadeaux du mois de juillet aux plus aisés, après la séquence des discours présidentiels tous azimuths empilant les promesses de régression sociale et les annonces de contre-réformes, on s’attendait à une semaine faste pour le rouleau compresseur autoritaire libéral.

 

Effectivement, la chasse aux pauvres s’amplifie : malgré quelques états d’âme dans la majorité, le test ADN est introduit comme outil de contrôle administratif; l’activité de la police et de la gendarmerie est dévoyée par la priorité donnée aux rafles de sans papiers, enfants scolarisés compris, quotas obligent ; les SDF resteront à Ivry, alors que Mme Vautrin[2] avait promis que cette installation était limitée à un an (au passage, on remarquera que dans le Val de Marne, c’est toujours à Ivry ou à Vitry-souvenez-vous des maliens et du bulldozer de 1980- qu’on demande des efforts de solidarité, jamais à Saint-Maur ou à Saint-Mandé !).

 

La « grande » presse est toujours aussi complaisante vis à vis de la Cour : par exemple, sur la fonction publique, le ministre Woerth peut affirmer sans être contredit par un journaliste (forum LCI-RTL-Le Monde)  que la statut de la fonction publique date de 1946[3], ce grand âge justifiant évidemment qu’on le démolisse : le ministre est-il mal informé, tricheur ou incompétent?

 

Via les franchises médicales[4], les malades paieront plus pour les malades, ce qui va dans un sens totalement contradictoire avec le principe fondateur de solidarité cotisants-malades qui est celui de la Sécurité Sociale( Ah ! encore un truc qui date de 1946…) mais c’est bon pour la valeur boursière potentielle d’AXA et de quelques autres.

 

Le DAL réinstalle des tentes pour sans-logis rue de la Banque pendant que Mme Boutin persiste dans son Algéco lyonnais. Re-voilà Augustin Legrand, qui lui aussi a failli écoper d’un rapport.

 

M. Devedjian, président du conseil général 92, réduit en douce les aides à l’aide alimentaire aux associations caritatives de notre département (Restos du Cœur, Secours populaire, Banque alimentaire)[5].

 

La croissance ne devrait pas dépasser 1,8% cette année ce qui nous met à la queue de l’Europe alors que nous étions au-dessus de la moyenne à l’époque « honnie » des 35 heures…Le déficit de l’Etat est stable, la dette augmente.

 

M. Kouchner prépare toujours la guerre en Iran comme d’autres allaient au Mexique, au bon temps de Maximilien.

 

Heureusement, les yeux citoyens commencent à s’ouvrir. Les sondages chutent nettement pour le président et son collaborateur principal. Les luttes s’organisent. Les forces de résistance se mobilisent aussi bien dans la société civile (merci à RESF, aux professionnels de la santé, aux associations pour le logement, aux associations de HLM, aux chercheurs qui refusent l’institut « Hortefeux » visant à corseter la recherche sur l’immigration, aux professionnels du droit …) que par l’action syndicale.

 

Les élus de terrain sont présents. Les partis en tant que tels restent toujours aussi peu audibles. Le PS penche toujours dangereusement à droite, au point, comme le dit JL Mélenchon, qu’une  partie de ses dirigeants tombe dedans. Merci à Jean-Claude Gayssot d’avoir épargné ça[6] aux anti-libéraux.

 

A venir, les rendez-vous de lutte sociale (18 octobre notamment) et la baudruche du Grenelle de l’Environnement, qui ne manquera pas aussi d’être révélatrice de la nature de ce pouvoir.

 

Il faut évidemment travailler plus, et ensemble, pour construire une alternative de transformation sociale  crédible.

 

C’est la seule voie pour remettre dans le bon sens un pays qui ressemble de plus en plus au Second Empire décrit par Zola, version remasterisée pour le 21 éme siècle: je pense ici encore plus à La Curée qu’à Germinal.



[1] En langage Sarko-Medef : « comment permettre au patron de s’exonèrer davantage du respect des régles du code du travail »;

[2] Ministre chiraquienne dont on avait découvert tardivement l’existence grâce à sa diatribe contre les tentes du Canal St-Martin;

[3] A titre d’information, il convient de rappeler qu’il a été modifié régulièrement depuis, et de façon significative par une ordonnance de 1959 et par les lois de 1983-1984 ;

[4] Tiens, encore un reniement de promesses antérieures, puisque l’euro payant pour les consultations médicales instauré par M.Raffarin ne devait pas avoir de successeur, c’était promis;

[5] Voir le communiqué du 5 octobre du groupe communiste et républicain du CG 92 ;

[6] Le président lui avait proposé en juillet dernier de travailler sur le frêt ferroviaire ou sur les ports autonomes.

Tag(s) : #Editorial

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :