Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lu sur https://www.humanite.fr/aux-philippines-et-en-espagne-des-modeles-suivre-680613

Aux Philippines et en Espagne, des modèles à suivre

Vendredi, 22 Novembre, 2019

Et si on regardait ailleurs ? Non pas pour détourner les yeux mais au contraire pour s’inspirer des voisins, voire un peu plus loin…

 

Espagne, Canada, Nouvelle-Zélande, Philippines… Un mini-tour du monde permettrait déjà de découvrir des solutions qui marchent. En 2004, aux Philippines, la première loi créant des congés payés dédiés aux victimes de violences conjugales était mise en place. « Quand une femme est victime de violences, explique Sophie Binet, de la CGT, il faut très vite réagir. Elle doit trouver un nouveau logement, changer parfois les enfants d’école… Une avalanche de procédures qui arrivent à un même moment. Des congés payés lui permettront de s’organiser sans risquer une rupture du contrat de travail. »

Des congés payés spécifiques au Canada et en Nouvelle-Zélande

Si les Philippines font office de précurseurs avec leurs dix jours de congés payés, le deuxième pays à leur emboîter le pas sera la Nouvelle-Zélande… quatorze ans plus tard, en 2018 ! Avec 525 000 cas de violence recensés chaque année, ce pays de 4,8 millions d’habitants affiche l’un des taux de violence conjugale les plus élevés au monde. Toutes les cinq minutes, la police intervient après avoir reçu un appel d’urgence. Il aura fallu tout de même sept ans à la députée écologiste Jan Logie pour faire accepter cette loi. Cette femme politique avait auparavant travaillé dans un refuge pour femmes battues.

Au Canada, un patchwork de lois, différentes selon les provinces, ont adopté ce même principe. À l’échelle nationale, les travailleurs sous réglementation fédérale victimes de telles violences peuvent demander dix journées de congés, mais seules cinq sont rémunérées. L’Ontario et le Manitoba proposent cinq jours de congés payés. Le Québec, moins généreux, offre deux jours de congés payés par année. Mais certaines conditions permettent à une salariée de réintégrer son poste, si elle a dû s’absenter sans pouvoir bénéficier de ce congé.

En Espagne, pour que la victime n’ait plus à choisir entre son emploi et sa vie, l’employeur ne peut lui refuser le droit à la mobilité géographique ou fonctionnelle. Un aménagement de ses horaires peut aussi être mis en place. Souvent mis en avant dans son action contre les violences sexistes et sexuelles, le pays possède aussi des tribunaux spécialisés, au civil et au pénal, ainsi qu’une utilisation efficace des ordonnances de protection (mesure d’urgence qui peut imposer la résidence séparée d’un couple, interdire tout contact au conjoint, etc.) : 1 300 ordonnances délivrées en France en 2018, contre près de 20 000 outre-Pyrénées.  K. J.

Tag(s) : #luttes citoyennes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :