Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lu sur http://www.lagazettedescommunes.com/494856/les-services-publics-de-proximite-plebiscites-par-les-francais/

Sondage exclusif

Les services publics de proximité plébiscités par les Français

Publié le 16/03/2017 • Par Adeline Farge • dans : A la une, France

sondage-mnt-une
MNT-SMACL-Ifop

Dans une étude publiée le 15 mars, la Mutuelle Nationale Territoriale (MNT) et la Société d’assurance mutuelle des collectivités locales (SMACL) se sont intéressés au regard porté par les Français sur les services publics de proximité.

 

Contrairement aux idées reçues, pas moins de 69% des Français sont attachés à leurs services publics de proximité. En pleine campagne présidentielle, la Mutuelle Nationale Territoriale (MNT) et la Société d’assurance mutuelle des collectivités locales (SMACL) se sont penchées, avec l’Ifop, sur le regard porté par 4.000 Français, résidant dans huit régions de l’hexagone, sur ces institutions.

Selon l’enquête d’opinion « Utile aujourd’hui, utile demain », publiée le 15 mars, sous le patronage du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT), l’attachement pour les services publics de proximité serait boosté par leur utilité sur le territoire, reconnue par 92% des Français.

Sur le podium des services jugés « très utiles », se classent la sécurité (67% des déclarations), les établissements scolaires (66%) et la propreté (61%). « Les évènements tragiques de l’année 2015 ont percuté les modes de vie des Français et renforcé leur attachement aux services de sécurité », explique Frédéric Dabi, Directeur général adjoint de l’Ifop.

A contrario, les services de la culture et des loisirs (40%) mais aussi, assez logiquement car pas en prise directe avec les citoyens, ceux de l’aide au développement économique et la formation (37%) jouent les lanternes rouges de ce palmarès.

Des services publics jugés peu innovants

De plus, 73% des sondés confient avoir connaissance des services auxquels ils peuvent accéder et 58% y recourent même régulièrement. En tête des plus utilisés, les services d’administration générale, les centres culturels et sportifs, les services de sécurité et de prévention.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

En revanche, si 62% des Français considèrent les services de proximité comme efficaces et 67% de qualité, ils ne sont plus que 51% à les juger bien gérés. Ce chiffre tombe même sous la barre des 45% chez les électeurs de droite, contre 60% pour les sympathisants de la gauche. Autre bémol : 43% des interviewés estiment que les services publics sont innovants.

« Il existe un décalage entre les évolutions des services publics et la perception qu’en n’ont les Français. Un travail d’information et de sensibilisation auprès du public est nécessaire », insiste Philippe Laurent, président du CSFPT, qui précise que les institutions situées à l’échelon le plus local sont épargnées par ce déficit d’image, celles-ci étant mieux appréhendées par les Français.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Des agents utiles, compétents et efficaces

De fait, plus les agents de la fonction publique territoriale travaillent à proximité de leur domicile, plus les Français les apprécient. Preuve en est, 75% des sondés ont une image positive des agents de leur commune, contre 59% pour ceux qui exercent au conseil régional.

« Ce sondage confirme la pertinence des processus de décentralisation qui ont rapproché les citoyens des agents publics. Ces derniers jouent le rôle de facilitateur en répondant au quotidien à leurs besoins et contribuent à leur qualité de vie », indique Alain Gianazza, Président général de la MNT.

Près de 66% des Français estiment ainsi que les agents publics leur facilitent la vie au quotidien, 64% qu’ils ont le sens du service, 56% qu’ils sont proches de leurs préoccupations. D’autres mérites leur sont reconnus tels que leurs côtés « utiles » (83% des répondants), « compétents » (68%) et « efficaces » (62%).

Comme d’habitude, serait-on tenté de dire, ce sont les sapeurs-pompiers professionnels qui s’attirent les faveurs des Français, puisque 95% en ont une bonne image. Ils sont talonnés par les agents des métiers culturels (82%) et des métiers sportifs (81%).

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Les Français opposés à un basculement vers le secteur privé

Cependant, si 84% des répondants plaident pour un maintien ou le développement de l’offre des services de proximité, notamment en ce qui concerne les personnes âgées ou les services de sécurité et les transports, avec à la clé une hausse des moyens qui leur sont consacrés, il n’est pas question pour eux que l’on touche à leur porte-monnaie : 57% des Français ne souhaitent pas payer davantage d’impôts locaux pour les financer. Ils ne sont d’ailleurs plus que 37% chez les électeurs de droite (56% pour ceux de gauche).

Mais les personnes sondées ne sont pas exemptes de contradictions, puisqu’elles souhaitent largement que les services publics de proximité restent opérés par les collectivités, de préférence au secteur privé (alors même que certains services de proximité sont en réalité massivement assurés par le secteur privé, comme les déchets ou l’eau).

« Ce résultat traduit l’attachement des Français à notre modèle de société. Ils choisissent massivement de faire assurer les fonctions collectives et la mutualisation des risques de la vie par le service public, qui est garant de l’équité et de l’accessibilité pour tous », analyse Philippe Laurent. Aux décideurs publics de répondre à l’équation.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Cet article est en relation avec le dossier

Tag(s) : #Elections

Partager cet article

Repost 0